Archives de catégorie : Annonces

Pierre de l’Ancre, Tableau de l’inconstance des mauvais anges et démons

Pierre de l’Ancre, Tableau de l’inconstance des mauvais anges et démons. Édition de 1613

Édité par Jean Céard

Genève, Droz, Travaux d’Humanisme et Renaissance, 2022.

 

Le magistrat du parlement de Bordeaux Pierre de Lancre reçut du roi Henri IV mission d’enquêter sur les rumeurs de sorcellerie qui secouaient la petite contrée du Labourd en pays basque. Pendant quatre mois, investi d’une autorité souveraine, il travaille activement à instruire et à juger. De cette rare expérience, Pierre de Lancre publie la recension quelques années plus tard. Son Tableau de l’inconstance des mauvais anges et demons fut certainement un ouvrage remarqué : publié en 1612, il fit, sans attendre la fin du privilège de six ans, l’objet d’une réédition revue et augmentée dès 1613. Cette nouvelle édition multiplie les additions. Si l’auteur maintient presque inchangées ses références érudites, il approfondit en revanche l’exégèse de sa rare expérience de démonologue, avec le sentiment d’enrichir ainsi cette nécessaire contribution à la connaissance du diable et de ses menées. On croit utile de signaler ces additions à leur place : De Lancre, en serviteur dévoué de l’État, élabore une démonologie concrète fondée sur une vaste et difficile érudition dont l’index fait voir l’ampleur.

Lien vers le site de l’éditeur.

La Cour en fête dans l’Europe des Valois, 18 mai 2022

La Cour en fête dans l’Europe des Valois, sous la direction d’Oriane Beaufils et de Luisa Capodieci, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, Collection Renaissance, 2022.

Les fêtes des Valois (François Ier, Henri II, Charles IX et Henri III) sont célèbres pour leur splendeur, leur extravagance et leurs créations surprenantes. Inspiration antique, tradition médiévale et innovations italiennes sont savamment entrelacées dans des inventions qui suscitent l’étonnement et l’admiration. Ces magnifiques réjouissances forment un «art total» par lequel la peinture et l’architecture, mais aussi la poésie et la musique sont audacieusement orchestrées. Partant des fêtes les plus spectaculaires de la Renaissance, ce livre explore leurs coulisses et leurs enjeux. Quels artistes et dans quels buts ? Quels théâtres pour ces festivités ? Quels coûts et quels succès ? La cour des Valois s’inspire des cours voisines autant qu’elle leur sert de modèle. De l’Italie à l’Angleterre, les fêtes s’alimentent mutuel- lement et définissent une politique et une diplomatie de la magnificence, tout au long du XVIe siècle, alors que se font et se défont les alliances dans le réseau international. À Florence comme à Ferrare, à Fontainebleau comme à Édimbourg, les princes commandent des fêtes et font imaginer aux artistes les plus brillants de l’Europe maniériste des spectacles qui ont toujours pour but d’impressionner les cours voisines. À travers des exemples mythiques, comme les tournois d’Henry VIII, les entrées d’Henri II, les Triomphes de Binche ou, encore, les grands mariages des Médicis, ce livre lève le voile sur les scènes et les acteurs des fêtes de la Renaissance.

Présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur.

Ci-dessous, l’invitation à découvrir l’ouvrage le mercredi 18 mai 2022, à l’INHA (Paris).

Traduire Pétrarque en langue française

Riccardo Raimondo, Le Phenix Poëte et les Alouëtes. Traduire les Rerum vulgarium fragmenta de Pétrarque en langue française (XVIe-XXIe siècle) : histoires, traditions et imaginaires, Bruxelles, Peter Lang Verlag [Littératures et Cultures romanes], 2022.

La poésie de Pétrarque et le pétrarquisme qui en est dérivé constituent une matière inestimable et un champ fertile pour comprendre les sources des identités et des cultures européennes. Il est donc crucial d’examiner les études pétrarquiennes au regard de nouvelles notions critiques telles que la transculturalité ou la transnationalité. L’exemple emblématique français constitue un champ d’enquête privilégié pour décrire ce que l’auteur définit comme le « mouvement migrant » du pétrarquisme européen. Grâce à l’application de nouvelles théories et méthodologies transdisciplinaires, cet ouvrage offre au public la possibilité de découvrir la richesse des traductions françaises des Rerum vulgarium fragmenta sur une période très vaste qui court du XVIe au XXIe siècle. Au-delà de l’ambition d’un travail d’érudition, ce livre est surtout le fruit d’une enquête intime sur des formes archétypales qui s’incarnent dans l’histoire des idées et des littératures. L’histoire de la traduction et des traductions n’est pas seulement une histoire des textes, mais aussi un récit des imaginaires qui les ont traversés.

Téléchargement (gratuit) de l’ouvrage sur le site de l’éditeur.

Camenae 27 : Le mariage à la Renaissance [en ligne]

 

Camenae 27

Le mariage à la Renaissance

sous la direction d’Adeline Lionetto

Adeline Lionetto : Introduction: le mariage À la Renaissance ou le rêve humaniste d’un Éros institutionnalisé

Le mariage, le droit et les lettres

Marie-Françoise André : « L’édition des Préceptes conjugaux de Plutarque par Nicolas Bérauld vers 1514 et ses enjeux »

Catherine Langlois-Pézeret : « Etienne Dolet et le mariage : entre considérations juridiques et influence érasmienne »

John Nassichuk : « Lex conjugii. Imitation poétique et chant matrimonial chez Giovanni Pontano »

Les archives du mariage

Élise Leclerc: Compte rendu de Christiane Klapisch-Zuber, Mariages à la florentine. Femmes et vie de famille à Florence (XIVe-XVe siècle), Paris, EHESS-Gallimard-Seuil (Hautes Études), 2020

Charles-Yvan Elissèche : « Les contrats de mariage dans les greffes scabinaux de la ville de Nivelles (1473-1611): archivistique et histoire »

Le mariage et son autre

Fabien Coletti : « Le XVIe siècle vénitien : une culture de l’adultère »

Virginie Leroux : « Le lyrisme anti-conjugal dans l’élégie néo-latine »

Alexandra Gorichon-Herren : « Les noces rebelles d’Antiochus et Stratonice, ou les paradoxes d’un inceste institutionnalisé »

Poétique(s) du mariage

Jérémie Pinguet : « Gélonis, nouvelle Eurydice : usages du mythe d’Orphée dans les Nénies (1550) de Jean Salmon Macrin »

Antonio Serrano Cueto : « El triunfo de Venus en los epitalamios neolatinos del Renacimiento »

Margot Giraud : « Clément Marot et la question de l’épithalame : le Chant nuptial du mariage de Madame Renée, fille de France, première pièce nuptiale en langue française »

Nina Hugot : « Le mariage dans la tragédie du XVIe siècle »

 

Lien vers le site de la revue.

La cour en fête dans l’Europe des Valois

 

sous la direction de Luisa Capodieci et d’Oriane Beaufils.

 

Les fêtes des Valois (François Ier, Henri II, Charles IX et Henri III) sont célèbres pour leur splendeur, leur extravagance et leurs inventions surprenantes. Inspiration antique, tradition médiévale et innovations italiennes sont savamment entrelacées dans des inventions qui suscitent l’étonnement et l’admiration. Ces véritables spectacles forment un « art total » dans lesquels la peinture et l’architecture, mais aussi la poésie et la musique sont audacieusement orchestrées. Partant des fêtes les plus spectaculaires de la Renaissance, ce livre explore leurs coulisses et leurs enjeux.
Quels artistes et dans quels buts ? Quels théâtres pour ces festivités ? Quels coûts et quels succès ? La cour des Valois tour à tour s’inspire et sert de modèle pour les principautés voisines. De l’Italie à la Pologne, les fêtes de cour s’alimentent mutuellement et définissent une politique de la magnificence, à l’orée du XVIIe siècle, alors que se font et se défont les alliances entre les princes.
à Florence comme à Ferrare, à Fontainebleau comme à Londres, les princes commandent des fêtes et font imaginer aux artistes les plus brillants de l’Europe maniériste des spectacles qui ont toujours pour but d’impressionner les cours voisines. A travers des exemples mythiques, comme les tournois d’Henry VIII, les entrées d’Henri II, les Triomphes de Binche ou encore les grands mariages des Médicis, ce livre lève le voile sur les scènes et les acteurs des fêtes de la Renaissance.

Table des matières et informations Ici.

Éditeur : Tours, Presses Universitaires François Rabelais.

Plaisirs féminins dans la littérature française de la Renaissance

Audrey Gilles, Plaisirs féminins dans la littérature française de la Renaissance, Paris, Classiques Garnier, février 2022, 626 p.
Prix Observatoire du Bonheur 2012
Prix de thèse Aix-Marseille Université 2013

Cette étude montre comment la dynamique entre voix masculines et féminines contribue à faire émerger un discours nouveau sur les plaisirs féminins dans la littérature française du XVIe siècle.

Table des matières sur le site de l’éditeur. 

Pré-histoires de l’anthropologie

Pré-histoires de l’anthropologie

 

Directeurs d’ouvrage : Michèle Clément, Pierre Girard

 

L’objet des études réunies dans ce volume consiste à aller au-delà de la perspective classique qui fait naître l’anthropologie au XVIIIe siècle, comme le propre des Lumières. Il s’agit d’aller en amont de cette périodisation classique et d’interroger les pré-histoires de cette discipline.

 

TABLE DES MATIÈRES

Michèle Clément et Pierre Girard : Introduction     7

Frédéric Tinguely : Dispositifs de relativisation. Le socle hérodotéen de l’anthropologie prémoderne    19

Michèle Clément : Penser ou figurer l’homme à la Renaissance ?Vitruve, Vésale, Dürer : prémisses de l’anthropologie    41

Nicole Gengoux : L’anthropologie du Theophrastus redivivus. Entre philosophie et science humaine    57

Stéphan Vaquero : La culture du goût chez Baltasar Gracián. Genèse d’une anthropologie sociale universelle    87

Tristan Vigliano : Dans quelle mesure peut-on parler
d’une anthropologie vivésienne ?   107

Arnaud Milanese : La connaissance de nous-mêmes selon Bacon. De l’homme matériel à l’histoire civile   127

Susanna Gambino Longo : Un paradigme primitiviste au xvie siècle. Récits italiens de peuples des îles   149

Ariane Bayle : Du nouveau sur l’homme malade ? Le cas des textes sur la syphilis au xvie siècle   171

Dominique Brancher : Anthropologie(s) sous condition. Montaigne et les régimes de vie   189

Index nominum   227

Résumés   233

Informations sur le site de l’éditeur, Classiques Garnier.

L’humanisme juridique

L’humanisme juridique

Aspects d’un phénomène intellectuel européen

 

Directeurs d’ouvrage: Prévost (Xavier), Sanchi (Luigi-Alberto)

 

Les spécialistes que réunit ce volume illustrent des aspects essentiels de la naissance et du développement de l’humanisme juridique. Ce courant européen où la philologie s’allie à l’histoire a été particulièrement vital et fécond dans la France de la Renaissance.

TABLE DES MATIÈRES

Bruno Méniel, Xavier Prévost et Luigi-Alberto Sanchi
Introduction     7

† Jean-Louis Ferrary
Ouverture. Les collections de textes juridiques
antérieurs au corpus de Justinien, de Sichard
à Schulting (xvie-xviiie siècles)    15

 

PREMIÈRE PARTIE
LES INITIATEURS ITALIENS

Diego Quaglioni
L’Epistola contra Bartolum de Laurent Valla (1433), fondation de l’humanisme juridique ?    47

Dario Mantovani
L’éloge des juristes romains dans le prologue du livre III des Elegantiae de Laurent Valla    67

Xavier Prévost
L’Encomium historiae (1517) d’André Alciat.
De l’éloge de l’histoire à l’étude historique du droit   141

Annalisa Belloni
De l’interprétation des épigraphes milanaises anciennesà la reconstitution des bureaux municipaux à Milan à l’époque romaine   159

DEUXIÈME PARTIE
LA RENAISSANCE JURIDIQUE FRANÇAISE

Géraldine Cazals
Avignon, mos Italicus, mos Gallicus ou mos Tholosanus ?Un lieu majeur du développement et de la diffusion de l’humanisme juridique (premier tiers du xvie siècle) ?   181

Luigi-Alberto Sanchi
À l’origine du Mos Gallicus. Les Annotations aux Pandectes de Guillaume Budé   213

Giovanni Rossi
Un manifeste de l’humanisme juridique naissant. L’épître Studiosis (1524) en préface du De legibus connubialibus et iure maritali d’André Tiraqueau   227

Bruno Méniel
L’humanisme juridique est-il un humanisme ? Le cas du Catalogus gloriae mundi de Barthélemy de Chasseneuz   257

Raffaele Ruggiero
François Baudouin, la « iurisprudentia muciana » et l’édit provincial de Cicéron   275

Stéphan Geonget
Prolégomènes à l’édition critique de l’Antitribonian de François Hotman   295 Marco Penzi Le schisme des parlements « royalistes » en 1591. Théorie et application des thèses gallicanes   317

TROISIÈME PARTIE
REGARDS SUR L’EUROPE

Mathias Schmoeckel
L’Humanisme juridique en Allemagne. Depuis la Réforme jusqu’à l’« Usus modernus Pandectarum »   343

Gaëlle Demelemestre
L’humanisme rationaliste de Diego de Covarrubias   363

Bibliographie sélective
Choix de références citées dans l’ouvrage   393
Index des noms   407
Résumés des contributions   421

Informations sur le site de l’éditeur: Classiques Garnier.

Musique et lexique à la Renaissance

Musique et lexique à la Renaissance

Une approche de la musique ancienne par ses mots

 

 

Directrices d’ouvrage :

Diego Pacheco (Cristina), García Pérez (Amaya S.)

Table des matières.

Informations sur le site de l’éditeur, Classiques-Garnier.

 

Extrait de la préface (Yann Greub) :

Il est un champ de la connaissance qui reste, bizarrement, relativement inexploré, ou qui du moins na pas été jusquici exploré assez systématiquement. Du point de vue de la linguistique historique, lhistoire de la langue de la musique est mal décrite, par suite dun manque de dépouillement des sources spécialisées et par un manque dattention aux changements sémantiques dans la terminologie musicale. La musicologie, quant à elle, et les contributions de ce volume le montrent abondamment, a souvent eu tendance à accorder plus dimportance, parmi les sources écrites, aux partitions quaux discours sur la musique, et dans lanalyse de ces discours à négliger létape que représente le recensement du lexique utilisé et létablissement précis du sens des termes techniques dans les textes anciens.

À lintersection de ces deux approches il reste donc un espace mal connu, parce quaux uns manquait la maîtrise des méthodes de la description lexicale, et aux autres la compréhension exacte des textes.

Mais ces manques sont en voie dêtre comblés, et ont commencé à lêtre en particulier par les contributeurs au présent ouvrage. Celui-ci témoigne en effet de lintérêt que peut susciter aujourdhui létude historique du lexique de la musique en espagnol (surtout), en français et en portugais. Cet intérêt est évidemment lié, comme le lecteur le verra, au programme de recherche Lexique musical de la Renaissance (LMR), initié par Louis Jambou et dirigé aujourdhui par Cristina Diego Pacheco : il est à la fois le point de départ et loccasion de recherches, loutil qui permet de les mener et le réceptacle de leurs résultats.

Appel à candidature « Chercheurs invités » – ERC AGRELITA

Appel à candidature « Chercheurs invités »

ERC AGRELITA

2022

 

Dans le cadre du Projet ERC Advanced Grant AGRELITA n° 101018777, « The reception of ancient Greece in pre-modern French literature and illustrations of manuscripts and printed books (1320-1550): how invented memories shaped the identity of European communities », dirigé par Prof. Catherine Gaullier-Bougassas (Principal Investigator), des résidences de chercheurs invités sont à pourvoir.

Le projet et son équipe sont présentés sur le carnet Hypothèses : https://agrelita.hypotheses.org/

Cet appel à candidature s’adresse à toute personne, française ou étrangère, titulaire d’un doctorat en lettres, histoire de l’art ou histoire, dont les travaux portent sur l’histoire du livre, l’histoire culturelle et politique, les visual studies ou encore les memory studies, et dont les compétences, enfin, sont complémentaires à celles de l’équipe. En effet, le but de ces résidences est d’ouvrir les réflexions menées par l’équipe, d’élargir son activité scientifique par une interaction avec d’autres chercheurs et d’autres universités. Les chercheurs invités auront quant à eux l’opportunité exceptionnelle de participer à un projet d’ampleur, de mener des activités au sein d’une équipe dynamique dont les activités sont très variées et au sein de l’Université de Lille et du laboratoire ALITHILA où exercent de nombreux spécialistes du Moyen Age et de la Renaissance, et de publier dans un cadre prestigieux.

Le projet AGRELITA est basé à l’Université de Lille. Situé dans le nord de la France, Lille est une ville au cœur de l’Europe : 35 mn de Bruxelles, 1 h de Paris, 1 h 20 de Londres ou encore 2 h 40 d’Amsterdam et 2h30 d’Aix la Chapelle. Résider dans cette métropole offre la possibilité de découvrir le riche patrimoine médiéval des Flandres et d’effectuer des recherches dans les bibliothèques, musées et archives avoisinants, aux très riches fonds patrimoniaux (Lille, Saint-Omer, Valenciennes, Boulogne-sur-Mer, Cambrai, Arras, Bruxelles).

Projet ERC Advanced Grant AGRELITA

L’histoire de la réception de la Grèce antique en Europe occidentale pré-moderne s’est concentrée jusqu’ici presque exclusivement sur la transmission des textes de l’Antiquité grecque. Pourtant, bien avant la renaissance de l’enseignement du grec, de nombreux ouvrages vernaculaires, souvent illustrés, contenaient des représentations élaborées de la Grèce antique. AGRELITA étudie un large corpus d’œuvres littéraires de langue française (historiques, romanesques, poétiques, didactiques) produites de 1320 à 1550 en France et en Europe, avant les premières traductions directes du grec au français, ainsi que les images offertes par leurs manuscrits et livres imprimés. L’examen de ces œuvres et de leurs illustrations (dialogue du texte et de l’image et pouvoirs spécifiques de chacun) permet d’analyser les représentations de la Grèce antique dans la perspective encore inexplorée de l’élaboration d’une nouvelle mémoire culturelle. Elles sont ainsi étudiées en lien avec leur contexte politique, social et culturel, ainsi qu’en lien avec les œuvres des littératures européennes proches et leurs illustrations. Se situant aux frontières des études littéraires, de l’histoire du livre et de l’histoire de l’art, des visual studies, de l’histoire culturelle et politique et des memory studies, AGRELITA propose une réévaluation du rôle joué par la Grèce antique dans les processus de formation des identités en Europe occidentale. Le projet vise également à contribuer à une réflexion générale sur la formation des mémoires, des héritages et des identités.

Missions des chercheurs invités

Le projet ERC Advanced Grant AGRELITA est financé pour cinq ans (2021- 2026) et dispose d’un budget dédié à l’accueil de chercheurs invités dans ses locaux, à l’Université de Lille, dans la faculté des Humanités (https://humanites.univ-lille.fr/) et le laboratoire ALITHILA (Analyses littéraires et histoire de la langue), domiciliés sur le campus Pont de Bois à Villeneuve d’Ascq. Les séjours peuvent être d’une durée de 4 à 8 semaines, et en 2022 pourront avoir lieu du 15 septembre à la fin novembre.

Les chercheurs invités travailleront avec la Principal Investigator, les quatre post-doctorantes, la project manager et les chercheurs associés.

Les chercheurs invités s’engageront à produire une recherche pour le projet. Il s’agira de participer aux travaux de l’équipe et aux manifestations qu’elle organise ; de rédiger un article qui paraîtra dans l’un des volumes d’AGRELITA chez Brepols publishers, ou dans l’un des dossiers publiés en revues ; de contribuer à l’alimentation du carnet Hypothèses https://agrelita.hypotheses.org/

Les axes de recherche du projet pour les années 2022 et 2023 sont « Représenter et nommer la Grèce et l’espace grec », « Nouvelles traductions et réceptions de la Grèce ancienne », «  Créer une mémoire des passés antiques », « Inventions de mythes d’origine grecque » :

Voir le site : https://agrelita.hypotheses.org/

Conditions de défraiement des frais de mission

Les chercheurs invités seront défrayés sous la forme de frais de mission, sur la base d’un montant forfaitaire de 2000 euros maximum par mois, pour les frais de résidence à Lille, à partir de leurs justificatifs (logement, repas et transport dans la région Nord). Un montant forfaitaire maximal de leurs frais de voyage entre la résidence d’origine et Lille (pour le voyage d’aller et de retour) s’ajoutera à ce forfait :

– 400 € pour un voyage depuis un pays européen (sur la base de justificatifs) ;

– 800 € pour un voyage depuis un pays hors Europe (sur la base de justificatifs)

 Le défraiement se fera à l’issue de la mission. AGRELITA ne s’occupera pas des démarches de visas.

L’Université de Lille possède un partenariat permettant de louer des studios à la Résidence Universitaire Reeflex : https://reeflex.univ-lille.fr/chercheur ; ainsi qu’à la Maison Internationale des Chercheurs : https://www.crous-lille.fr/logements/maison-internationale-etudiants-chercheurs/ . Les chercheurs invités peuvent en faire la demande et l’équipe AGRELITA se chargera de les aider pour la réservation, dans la limite des places disponibles.

Modalités pour candidater

Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes :

  • Le formulaire de candidature, comportant les dates du séjour pour l’année 2022 (entre le 15 septembre et la fin novembre)
  • Un projet de recherche (2 pages) en lien avec les thématiques des sujets traités par l’équipe AGRELITA durant ce séjour, à partir duquel le/la chercheur entend rédiger l’article demandé, à rendre à la fin du séjour.

Nous vous prions d’envoyer votre candidature au format PDF aux adresses suivantes : catherine.bougassas@univ-lille.fr et erc-agrelita@univ-lille.fr avant le 1er mai 2022. Les résultats seront rendus mi mai 2022.

Pour plus d’informations sur l’ERC AGRELITA, voir : https://agrelita.hypotheses.org/

Formulaire de candidature à télécharger.

Montaigne, penser en temps de guerres de Religion

Montaigne,
penser en temps de guerres de Religion

 

 

 

  • Directeurs d’ouvrage: Ferrari (Emiliano), Gontier (Thierry), Panichi (Nicola)
  • Résumé: Comment penser dans une période de conflits religieux     ? Plus qu’un témoignage sur les guerres de Religion, les Essais de Montaigne ouvrent une réflexion sur le nouvel ordre social, en redéfinissant les couples liberté privée et devoir public, tolérance et ordre social, honnêteté et utilité.

 

 

TABLE DES MATIÈRES

Avant-propos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Emiliano Ferrari, Thierry Gontier, Nicola Panichi Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

Première Partie
GIBELIN AU GUELFE, GUELFE AU GIBELIN MONTAIGNE FACE AUX PARTIS EN PRÉSENCE

Jean Balsamo
Le discours anti-protestant de Montaigne
dans les dernières rédactions des Essais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31

Frank Lestringant
Montaigne anti-protestant . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

Nicola Panichi
« Aux guerres qui pressent à ceste heure nostre estat » .
Montaigne au miroir de la première censure . . . . . . . . . . . . . . . 59

Alain Legros
Montaigne, son Éphéméride et la Saint-Barthélemy .
Réflexions autour d’un silence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85

Gaia Anselmo
«Les mestis qui troublent le monde» .
Montaigne e il doppio volto della nouveauté . . . . . . . . . . . . . . . . 101

Arlette Jouanna
Avoir des amis chez l’ennemi intérieur.
Montaigne au risque de la trahison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117

Alexandre Tarrête
Penser la neutralité en temps de guerre civile.
Bodin, Lipse, Montaigne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127

deuxième partie

DES « MALHEURS »
AUX « UTILES INCONVENIENTS »

LES LEÇONS DES GUERRES DE RELIGION

Celso Azar
La notion de réformation chez Montaigne . . . . . . . . . . . . . . . . . 149

Véronique Ferrer
«Sainement et gaiement vivre» au temps des guerres de Religion.
La leçon humaniste de Montaigne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165

Federico Baglivo
The case against violence during the Wars of Religion.
Nature and education in Montaigne’s Essays . . . . . . . . . . . . . . . . 177

Douglas I. Thompson
Construire un avenir commun en période de conflit.
Les conseils politiques de Montaigne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 193

Thierry Gontier
Apprendre des guerres de Religion.
La leçon libérale de Montaigne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 215

Renzo Ragghianti
Il pensiero giuridico di Montaigne.
Tramositalicusemosgallicus ……………………… 235

troisième partie

MONTAIGNE ET SES INTERLOCUTEURS PERSPECTIVES COMPARÉES

Michele Ciliberto
Machiavelli e l’arte della guerra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . … 253

Philippe Desan
Penser la loi au temps des guerres de Religion.
La Boétie et Montaigne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . … 267

Olivier Millet
La génération des guerres de Religion
et son catholicisme moderne.
À propos de la lettre de Montaigne sur la mort de La Boétie … 283

Marco Sgattoni
« […] Nous estimons heretiques tous ceux
qui ne s’accordent avec nous en notre opinion ».
Lectures et lecteurs de Sébastien Castellion . . . . . . . . . . . . . … 301

Rosanna Gorris Camos
«J’essaye de soubstraire ce coing à la tempeste publique, comme je fay un autre coing en mon ame» (II, 15, 617).
Montaigne e le guerre di religione, frammenti di una riflessione . 323

Simonetta Bassi
Fanatismo e intolleranza negli scritti francesi
di Giordano Bruno . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . … 361

Informations sur le site de l’éditeur, Classiques Garnier.

 

Illustration : Hans Speeckaert, Combat d’hommes nus, vers 1570, Amsterdam, Rijksmuseum (WGA).

Tancrède en scène

Tancrède en scène

De la nouvelle de Boccace aux tragédies italiennes des XVe-XVIIe siècles

 

Danielle BOILLET
Tancrède, Ghismonde, Guiscard : un prince qui fait porter à sa fille le cœur de son amant dans une coupe, une princesse qui s’empoisonne et meurt. La nouvelle IV, 1 du Décaméron trouva sa réception théâtrale sinon en France, du moins dans l’Angleterre élisabéthaine, mais le filon bien plus abondant qu’elle alimenta en Italie traverse la Renaissance et l’Âge Baroque. Boccace est ainsi revisité, déminé et lissé au fil de révisions qui métamorphosent la figure de Ghismonde et qui font basculer l’équilibre entre les protagonistes au profit du recentrage sur Tancrède. Les contextes culturels respectifs de ces pièces font de leur étude un révélateur des évolutions significatives de l’histoire du genre tragique en Italie à cette époque. Leur rapport au texte source permet aussi de conduire une réflexion de fond sur les problématiques relatives à l’appropriation des patrimoines littéraires, à la Renaissance et au-delà.

 

Genève, Droz, Cahiers d’Humanisme et Renaissance, 2021.
Sommaire sur le site de l’éditeur.

Revolts and Political Violence in Early Modern Imagery

 

Revolts and Political Violence in Early Modern Imagery

 

 

Editors: Malte Griesse, Monika Barget, and David de Boer

In the early modern period, images of revolts and violence became increasingly important tools to legitimize or contest political structures. This volume offers the first in-depth analysis of how early modern people produced and consumed violent imagery, and assesses its role in memory practices, political mobilization, and the negotiation of cruelty and justice.

Critically evaluating the traditional focus on Western European imagery, the case studies in this book draw on evidence from Russia, China, Hungary, Portugal, Germany, North America, and other regions. The contributors highlight the distinctions among visual cultures of violence, as well as their entanglements in networks of intensive transregional communication, early globalization, and European colonization.

Contributors: Monika Barget, David de Boer, Nóra G. Etényi, Fabian Fechner, Joana Fraga, Malte Griesse, Alain Hugon, Gleb Kazakov, Nancy Kollmann, Ya-Chen Ma, Galina Tirnanić, and Ramon Voges.

Brill’s Studies on Art, Art History, and Intellectual History, Volume: 54

Sommaire sur le site de l’éditeur.

Cahiers Tristan L’Hermite XLIII – 2021

CAHIERS TRISTAN L’HERMITE

XLIII – 2021

TRISTAN ET LA POÉSIE DU XVIE SIÈCLE

Alain GÉNETIOT
Hériter la poésie de la Renaissance : Tristan à la croisée des chemins /
Inheriting the poetry of the Renaissance: Tristan at the crossroads
Jean BALSAMO
La mention du peintre : un « lieu » de la célébration amoureuse.
Tristan, « Bonard », et les poètes français de la Renaissance /
Mentioning the painter: A “Commonplace” of the celebration of romantic. Tristan, “Bonard,” and French Renaissance poets
Anne-Pascale POUEY-MOUNOU
Du Bellay, Ronsard, Tristan : autour de quelques sonnets des Amours /
Du Bellay, Ronsard, Tristan: On some sonnets from the Amours
Jole MORGANTE
Parcours textuels de Pietro Bembo à Tristan LHermite /
Textual paths from Pietro Bembo to Tristan LHermite
Agnès REES
La poésie de lArioste dans lœuvre de Tristan LHermite /
Ariostos poetry in the works of Tristan LHermite
Françoise GRAZIANI
La Querelle du Tasse /
The Tasso quarrel
Adeline LIONETTO
Orphée et les emmancheurs de balais. Tristan héritier de la poésie festive du xvie siècle /
Orpheus and the broom handle makers. Tristan as heir to the festive poetry of the sixteenth century
Céline BOHNERT
Ceci nest pas une source.
Natale Conti dans les Annotations aux Plaintes dAcante (1633) /
This is not a source.
Natale Conti in the
Annotations to Plaintes dAcante (1633)
Véronique ADAM
Tristan et Clément : portrait du poète en auteur /
Tristan and Clément: Portrait of the poet as an author
François ROUGET
Ordo neglectus : Remarques sur la disposition
des recueils poétiques de Tristan LHermite /
Ordo neglectus: Remarks on the arrangement
of Tristan L
Hermites poetry collections
Bibliographie – Chronique /
Bibliography—Column
par/by Sandrine BERRÉGARD

 

Pour plus de détails, lien vers le site de l’éditeur, Classiques Garnier.

Illustration : Jan Brueghel, L’Ouïe, détail, Madrid, Prado (WGA).

Appel à participation : Thresors imprimés de la Renaissance

Thresors imprimés de la Renaissance. Bibliothèque numérique

Appel à participation

Anne Réach-Ngô

Dans le cadre du projet « Les Thresors imprimés de la Renaissance, une vitrine éditoriale de la culture française ? » (projet IUF, Anne Réach-Ngô, 2015-2020), la bibliothèque numérique Thresors de la Renaissance de la plate-forme EMAN ouvre au public une partie de ses collections (notices Œuvres et Éditions) et lance un appel à participation collective : https://eman-archives.org/ThresorsRenaissance/

La bibliothèque numérique Thresors de la Renaissance vise à rassembler en un unique espace au moins un exemplaire de chaque édition de l’ensemble des ouvrages publiés en langue française entre 1470 et 1630 qui portent en leur titre le terme de « Trésor ». Élaborée sur la plate-forme EMAN (Éditions de Manuscrits et d’Archives Numériques) du CNRS, la bibliothèque propose, au 1er octobre 2021, un panorama de 148 œuvres intitulées Thresors parues entre 1470 et 1650, avec 435 éditions enregistrées à ce jour (recensement en cours). L’objectif scientifique de ce projet est de mettre en évidence l’existence d’un « genre éditorial » des Thresors qui rend compte de manière représentative des modalités de circulation et de diffusion d’un certain pan, vulgarisé, des écrits et savoirs compilés de la Renaissance.

Si l’ouvrage le plus connu de nos jours est sans conteste le Trésor de la langue française, l’exploration du corpus des Thresors imprimés met au jour un ensemble d’ouvrages importants, au-delà du domaine lexicographique, qui relèvent aussi bien de la médecine (Trésor des pauvres) que de la dévotion (Trésor des prières, oraisons et instructions chrétiennes), mais aussi des traités de géographie, d’alchimie, d’histoire (Trésor des histoires de France). Les écrits littéraires y trouvent également place de manière significative et gagnent dès lors à être relus à l’aune de cette vogue éditoriale qui convoque l’imaginaire du trésor pour assurer la promotion de ces diverses compilations : recueil de lieux communs (Trésor de sentences dorées), anthologie littéraire (Trésor des histoires tragiques), recueils poétique ou facétieux (Trésor des joyeuses inventions du parangon de poésies, Trésor des récréations).

La prochaine étape du projet consiste à rendre accessibles les notices des exemplaires déjà consultés et à enrichir la bibliothèque de nouvelles analyses, désormais prises en charge par des spécialistes du domaine. Si vos recherches vous ont amené à travailler sur l’un de ces ouvrages (voir la liste des Thresors), n’hésitez pas à contacter Anne Réach-Ngô (anne.reachngo /at/ yahoo.fr) pour prendre en charge une collection de la bibliothèque. Vous pourrez ainsi participer à la description et à l’analyse des éditions et exemplaires de ce Thresor mais également venir enrichir la notice Œuvre de l’ouvrage en intégrant des analyses plus développées ou de simples références bibliographiques.