Archives de catégorie : Colloques et manifestations

Hommage à Daniel Ménager – 24 septembre 2021

Journée organisée à l’université Paris-Nanterre

le 24 septembre 2021

Daniel Ménager, lecteur de la littérature européenne au miroir de la Renaissance

 

Le 15 août 2020 s’éteignait Daniel Ménager, laissant derrière lui une œuvre considérable. Il est difficile de penser la Renaissance sans prendre en compte les livres qu’il a élaborés et mûris au long cours, complétant et prolongeant ainsi les fruits de l’enseignement qu’il a prodigué plusieurs décennies durant à l’Université de Nanterre. La rencontre nanterroise du 24 septembre 2021 réunit lecteurs, élèves, amis et éditeurs de Daniel Ménager en vue de se pencher sur l’œuvre critique qu’il n’a cessé de développer et d’enrichir depuis son départ à la retraite.

Dans ses derniers développements, l’œuvre de Daniel Ménager s’est vue fortement marquée par l’ouverture comparatiste. À ses yeux, désenclaver les études pour mettre la littérature au service de la pensée allait de soi. Sans doute est-ce le cas pour un esprit huma- niste formé aux œuvres fortes de l’Antiquité et curieux de littéra- ture universelle. Dans la dernière partie de son œuvre, Daniel Mé- nager a envisagé des problèmes existentiels fondamentaux avec un empan très large. Si la Renaissance apparaît comme la source de sa réflexion, l’œuvre littéraire ou artistique est toujours sollicitée en vue de traquer les indices qui permettront d’ouvrir à la pensée ou à l’émergence de consciences de soi.

Journée accessible en ligne :

meet.google.com/jne-iphg-dey

Comité d’organisation :
Véronique Ferrer
Marie-Christine Gomez-Géraud
Frank Lestringant
Olivier Millet

 

Programme : Journée Daniel Menager

Des mots de la peinture en France, 11 juin

Des mots de la peinture en France

entre XVIe et XVIIe siècles

 

VENDREDI 11 JUIN 2021

 

Collège Sainte Barbe, 4 rue Vallette, 75005 Paris Journée d’études en présence et en streaming

meet.google.com/cst-xydn-fka

L’organisation de cette journée d’étude fait partie du projet La terminologie artistique (XIVe-XVIIe siècle), France-Italie. Celui-ci est soutenu par un financement « Impulsion » de l’EFR dans le cadre de l’axe de recherche « Corpus, éditions de sources, humanités numériques ». Il bénéficie également d’un financement à « Projet innovant » de l’Université Sorbonne nouvelle.

Responsables scientifiques et organisation :

Sorbonne nouvelle : Anna Sconza et Julia Castiglione

Università di Torino : Margherita Quaglino

Voir le programme ici.

 

Pontus de Tyard et la varietas, 11-12 octobre 2021

Pontus de Tyard et la varietas

 

11-12 octobre 2021

Château de Bissy-sur-sur-Fley

L’intitulé de ces rencontres illustre la curiosité intellectuelle de Tyard et les moyens par lesquels il s’est efforcé d’imprimer sa marque dans l’histoire. Intellectuel associé à la rénovation poétique vers 1550, humaniste vulgarisant l’héritage de la philosophie naturelle et morale, prédicateur produisant une œuvre homilitique, Tyard représente l’honnête homme du XVIe siècle tenté par l’aventure encyclopédique. La richesse du corpus de ses œuvres reflète l’intention de l’auteur d’expliquer et de restituer par le texte la varietas des passions, de l’être humain, de l’univers et de Dieu.

Organisateurs:

Association Renaissance du Château Pontus de Tyard de Bissy-sur- Fley et François Rouget (Queen’s University, Canada)

Ces rencontres réuniront des chercheurs de plusieurs disciplines (historiens, littéraires, philosophes, musicologues …) qui s’attacheront à souligner la diversité des champs d’investigations de Tyard et la richesse des explorations qu’il avait menées dans ses œuvres. Curieux de tout, à l’image de l’un des personnages de ses dialogues, Tyard s’est impliqué dans les affaires de son temps, s’attachant à prôner la modération et la prudence.

Programme ici.

Le livre et ses secrets, études en souvenir de Jean-François Gilmont

Le livre et ses secrets

Études en souvenir de Jean-François Gilmont (1934-2020)

 

Lien vers le programme ici.

 

Organisation :

Centre d’études supérieures de la Renaissance, Tours

Chiara Lastraioli et Alexandre Vanautgaerden

 

En collaboration avec Università Cattolica del Sacro Cuore, Milan

(resp. Edoardo Barbieri et Luca Rivali)

Académie royale de Belgique

(resp. Alexandre Vanautgaerden)

FNRS, Groupe « Documents rares et précieux »

(resp. Wouter Bracke)

 

Mardi 15 juin 14h

En ligne.

La métamorphose du livre français (1543-1547) entre Paris et Lyon

CENTRE D’ÉTUDES SUPÉRIEURES

DE LA RENAISSANCE

 

 

9h30 Accueil. Introduction

10h Martine Furno – IHRIM, ENS Lyon. 1543-1547 dans l’atelier de Robert Estienne: un tournant?

10h30 Ilaria Andreoli – CNRS. La genèse (italienne) et la fortune des illustrations de la Chirurgie du Vidius parisien (1544)

11h Pause

11h15 Louise Amazan – BnF, Réserve des livres rares.  De la commande princière au projet éditorial : la publication de la nouvelle traduction française du Décaméron par Antoine Le Maçon chez Etienne Roffet (1545)

11h45 Paul-Victor Desarbres Université Paris-Sorbonne. Sur quelques traductions « fin de règne »

Discussion

14h Soersha Dyon – EPHE – Université Rennes 2.  L’ornement moresque et le livre en France, 1543-1547

14h30 Maud Lejeune
IHRIM, Lyon 2 – Centre Gabriel Naudé. L’Epitomé des gestes des rois de France (Lyon, par Balthazar Arnoullet, 1546) : une étape dans l’histoire de l’illustration du livre imprimé à
la Renaissance

15h Pause

15h15 Claire Sicard – CESR, Tours. Dans la fabrique des Œuvres de Saint-Gelais (Pierre de Tours, Lyon, 1547)

15h45 Romain Menini – Université Paris Est. Dans l’atelier de Pierre de Tours, 1542-1548

16h15 Discussion

17h Fin prévisionnelle

 

INSCRIPTION gratuite sur

https://metamorphose.sciencesconf.org/

L’inscription est nécessaire pour recevoir le lien de connexion.

 

ORGANISATION

Anna Baydova

BnF, Département des Estampes et de la photographie – EPHE, SAPRAT

Rémi Jimenes

Centre d’études supérieures de la Renaissance, Université de Tours

 

Séminaire de la FISIER : les humanités numériques

Séminaire de la FISIER

Les humanités numériques

28 juin 2021

 

La FISIER organise à partir de juin 2021 un séminaire virtuel international sur les nouvelles voies de la recherche sur la Renaissance : humanités numériques, transferts culturels, continuités historiques, études sur les femmes, nouveaux outils et nouveaux regards sur les objets, transmission et vulgarisation, dominations culturelles, etc. Vous en trouverez l’annonce plus détaillée en PJ. Ces manifestations prendront la forme de sessions thématiques bimestrielles ou trimestrielles autour de deux invité(e)s de référence, animées par des répondant(e)s issu(e)s de sociétés et instituts à la pointe sur ces questions. Les échanges se feront en anglais et/ou en français, aidés par des traductions et résumés ponctuels, et les séances pourront être ultérieurement mises en ligne sous forme audiovisuelle ou écrite, si nos invité(e)s en sont d’accord. Le programme de ces séances vous sera communiqué au fur et à mesure et sera également disponible sur le site de la FISIER.

La première séance du séminaire aura lieu le 28 juin. Elle proposera une réflexion sur les Humanités numériques, leurs avancées, leurs apports, leurs difficultés et leurs apories. Nous aurons le plaisir d’écouter Marie-Luce Demonet (CESR, Tours) et Anthony Grafton (Princeton). L’horaire vous en sera précisé ultérieurement.

Cette annonce s’adresse au plus grand nombre. Nous espérons en effet que les conditions de communication virtuelle, subies par la force des circonstances, se renverseront par ce moyen en occasions d’échanges, et que vous serez nombreux à souhaiter participer à ces sessions. Elles ont pour vocation de stimuler d’autres échanges. Nous serons en tout cas à l’écoute de vos propositions, si vous souhaitez en faire. Lorsque les circonstances le permettront, il est prévu que ce premier cycle de séminaires débouche sur un colloque, suivi d’une publication.

FISIER_Séminaire

Rencontres Renouard 2021 : le livre à Paris au XVIe siècle

« Rencontres Renouard » 2021 :

le livre à Paris au XVIᵉ siècle

 

Planches extraites d'un recueil de modèles de broderie publié par Peter Quentel (Cologne, 1545), Bibliothèque de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts, Masson 1559

Planches extraites d’un recueil de modèles de broderie publié par Peter Quentel (Cologne, 1545), Bibliothèque de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, Masson 1559
Christine Bénévent, professeur d’histoire du livre et de bibliographie, organise, avec le soutien du centre Jean-Mabillon et de l’Institut universitaire de France, les « Rencontres Renouard », journée d’étude sur le livre à Paris au xvie siècle.
Les « Rencontres Renouard » permettent chaque année de rendre compte des recherches en cours sur le monde du livre parisien au xvie siècle. Dans un domaine de recherche aussi transversal que l’histoire du livre, il s’agit d’associer sur un mode informel jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, conservateurs et bibliothécaires, historiens, historiens d’art et littéraires, spécialistes du manuscrit et de l’imprimé, du Moyen Âge et des temps modernes.
Vendredi 16 avril 2021 de 09 h 30 à 17 h 30

Visioconférence

Contact et organisation :
Christine Bénévent
christine.benevent @ chartes.psl.eu

S’inscrire (obligatoire)
Le lien de connexion vous sera communiqué le 15 avril au soir.

Programme

Matin

  • 9h30 : accueil
  • Isabelle Garnier (université Jean-Moulin, Lyon-3 / IHRIM), « Les impressions parisiennes d’Augereau (1533) et le nouveau stemma du Miroir de l’âme pécheressede Marguerite de Navarre »
  • Valérie Neveu (université d’Angers / TEMOS), « L’organisation de la bibliothèque de Thou au début du xviie siècle (rangement, classification, description) : quelques enseignements tirés du premier catalogue méthodique des imprimés (1617), du premier catalogue alphabétique (1645) et du premier catalogue des manuscrits modernes (1re moitié du xviie s. ?) »
  • Estelle Leutrat (université de Rennes-II) et Rémi Jimenes (université de Tours / CESR), « Les Chronologies collées : de l’estampe au livre »

Après-midi

  • 13h30 : accueil
  • Estelle Bœuf-Belilita (BnF, Réserve des livres rares), « Éditer Denis le Chartreux à Paris : partages d’édition et circulations »
  • Guillaume Berthon (université de Toulon / Babel), « Une nouvelle bibliographie marotique : enjeux, problèmes, questions »
  • Astrid Castres (EPHE, PSL / Saprat), « Car ilz y trouveront leurs patrons faictz sans avoir la peine de les faire pourtraire : le succès des recueils de modèles de broderie, lingerie et tissuterie au xvie siècle »
  • Olivier Deloignon (Université de Strasbourg / UR 3400 Arche ; Hear, De Traits et d’esprit), « La scène portée à la page » (sous réserves)

Les communications de Stéphanie Rambaud et d’Alexandre Leducq sont reportées en 2022.

Symposium in Homage to Michel Jeanneret (1940-2019)

Symposium in Homage to

Michel Jeanneret (1940-2019)

Friday, April 30, 2021 – 9:00AM-1:00PM PST

 

 

Participants:

Cécile Alduy (Stanford University)
Dominique Brancher (Universität Basel)
Terence Cave (Oxford University)
Yves Citton (Paris 8 Vincennes-Saint Denis)
Tom Conley (Harvard University)
Jérôme David (University of Geneva)
Max Engammare (Librairie Droz, University of Geneva)
Ullrich Langer (University of Wisconsin – Madison)
Frank Lestringant (Paris 4 Sorbonne)
Mary McKinley (University of Virginia)
Jan Miernowski (University of Wisconsin – Madison)
Frédéric Tinguely (University of Geneva)
Florian Preisig (Eastern Washington University)

Cynthia Skenazi (University of California, Santa Barbara)
Walter Stephens (Johns Hopkins University)

With the presence of

Marian Hobson Jeanneret

Organizer:

Jean-Claude Carron (University of California, Los Angeles)

This “symposium” convened to honor Michel Jeanneret (1940-2019) will memorialize the critical and creative achievements of one of the pillars of early modern studies today. We will bear witness to his pioneering contributions to the current critical discourse on French and European studies, covering both the ancient and nouveau régimes, from the Sixteenth Century, with, among others, Vinci, Erasmus, Rabelais, Ronsard, Montaigne, to Versailles, Nerval, and contemporary French cultural politics (« Cinquante-huit réponses à Nicolas Sarkozy », Critique 2009). Participants will attest to how, as literary scholar focusing on hermeneutic and textual interpretation, the Genevan critic was also interested in culture, philosophy, visual arts, architecture, food, society, and, recently, digital humanities (Bodmer Foundation). To that end, together we will assess how Michel Jeanneret, the scholar, the teacher, and the humanist, bears witness to what being human means.

To attend the Zoom event, please register at :

https://cmrs.ucla.edu/event/symposium-homage-michel-jeanneret/

Stargates. The Magic of Images from Heka to the Monas Hieroglyphica

Stargates – The Magic of Images from Heka to the Monas Hieroglyphica

 

Giuseppe ARCIMBOLDO, “Astrologie”, 1585, Florence, Galerie des Offices (source : WGA).

  • Start date:
    23/03/2021, 17:00

Stargates – The Magic of Images from Heka to the Monas Hieroglyphica

A lecture series dedicated to the material aspects of making magical images

Organised by Luisa Capodieci (Frances A. Yates Long Term Fellow, Warburg Institute)

Stargates – The Magic of Images from Heka to the Monas Hieroglyphica is a lecture series dedicated to the material aspects of making magical images, including the arsenal of objects and media which allow the maker to manipulate the flow of stellar influences. The roots of the question are Egyptian; they lie buried in a passage of the hermetic text, Asclepius, which explains how Egyptian priests “make gods” by shaping images able to attract the souls of the stars. Herbs, stones and aromas “which have an occult virtue of divine efficacity”, words, sounds and fumigations are the other ingredients of this magic panoply, which has been discussed and enriched from Antiquity to the Renaissance and beyond.

Considering small portable talismans and large artworks, this lecture series features five leading scholars who offer a broad historical perspective. Combining a wide range of disciplines including archaeology, history, art history, anthropology, philosophy and cultural history, they will discuss both the “making” and the “mechanism” of these stargates, capable of bringing the stars down to earth.

Following a chronological sequence in order to underline the transformations, continuities, and discontinuities from ancient to “modern” practices, this lecture series builds on the legacy of the Warburg Institute scholars D.P. Walker and Frances Yates.

Programme

‘The Magic of Images and Images for Magic in Ancient Egypt’

23 March 2021, 5:30 – 7pm | Presented by Marc Etienne (musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes)

BOOK YOUR PLACE

‘The Theory and Practice of Talismans’

20 April 2021, 5:30 – 7pm | Presented by Charles Burnett (Warburg Institute)

BOOK YOUR PLACE

‘Scientific Utopia versus Magic in the Thirteenth Century: two Ways for endowing Artificial figurae with Celestial Powers’

19 May 2021, 5:30 – 7pm | Presented by Nicolas Weill-Parot (EPHE – Ecole Pratique des Hautes Etudes)

BOOK YOUR PLACE

‘Ficino and the Stars’

26 May 2021, 5:30 – 7pm | Presented by Stéphane Toussaint (CNRS, Centre André Chastel)

BOOK YOUR PLACE

‘Hieroglyph, Anatomy and Cosmos: John Dee’s Monas Hieroglyphica

22 June 2021, 5:30 – 7pm | Presented by Stephen Clucas (Birkbeck College)

BOOK YOUR PLACE

Colloque Saulnier 2020 : Littérature et arts visuels à la Renaissance

Littérature et arts visuels à la Renaissance

 12-13 mars 2020

Musée du Louvre (salle des 80)

Colloque annuel du Centre Saulnier organisé par Luisa Capodieci, Paul-Victor Desarbres,  Adeline Desbois-Ientile et Adeline Lionetto.

Le 12 mars 

9h Mot d’accueil : Jean-Charles MONFERRAN (CELLF, Sorbonne Université)

Introduction : Luisa CAPODIECI (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Paul-Victor DESARBRES (CELLF, Sorbonne Université), Adeline DESBOIS-IENTILE (Sorbonne Université), et Adeline LIONETTO (CELLF, Sorbonne Université).

Session I : Réseaux et collaborations entre auteurs et artistes

9h30 Jean BALSAMO (Reims) : L’expérience du voyage d’Italie et l’initiation des Français à la peinture (1550-1620)

Discussion et pause

10h45 Carmelo OCCHIPINTI (Università degli Studi di Roma Tor Vergata) : Brantôme et les artistes

11h15 Richard COOPER (Oxford) Illustrer les Psaumes en France à la Renaissance, artistes et traducteurs (1540-1560)

Discussion

Déjeuner pour les intervenants

Session II Dispositifs herméneutiques intersémiotiques

Texte et image

14h15 Émeline SALLÉ DE CHOU (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : François Demoulins et Érasme : Astrologie moralisée pour Louise de Savoie

14h45 Valérie AUCLAIR (UPEM) L’invention d’une reine. Catherine de Médicis, l’apothicaire et les « meilleurs ouvriers », dans l’Histoire de la Reine Artémise de l’invention de Nicolas Houel

Discussion et pause

Texte et objet

16h Paul-Victor DESARBRES (Sorbonne Université) : Jacques de Vintimille et les « devises pour Anet »

16h30 Lisa POCHMALICKI (Sorbonne Université) : Quasi à veuë d’œil : circulation de cartes et vues de ville dans la bibliothèque géographique

Discussion

Le 13 mars 

9h Mot d’accueil : Sophie Jugie et Néguine Mathieux (Louvre)

Session III Convergence des arts

9h15 Yves PAUWELS (CESR Tours) : L’année 1549 comme convergence antique et moderne (entrée Henri II / Défense et illustration de la langue française)

9h45 Frédérique LEMERLE (CESR Tours) : Androuet Du Cerceau et Guillaume Du Choul : une collaboration fructueuse ?

Discussion et pause

Session IV – Modèles revisités

11h Nicolas CORDON (Paris 1 Panthéon-Sorbonne CESR Tours) : Un décor aphrodisiaque : la Chambre de la duchesse d’Étampes à Fontainebleau, l’Aphrodite de Cnide et les blasons anatomiques du corps féminin

11h30 Blandine PERONA (Valenciennes) : Antithèses et anamorphoses. Deux exemples de la réception française d’un dispositif rhétorique et visuel mis à l’honneur par More, Érasme et Ambrosius Holbein

Discussion

Déjeuner pour les intervenants

Session V Faiseurs d’images

Le cas de l’emblème

14h15 Emmanuelle HENIN (Sorbonne Université) : Jodelle inventeur d’emblèmes

14h45 Estelle LEUTRAT (Rennes 2) : Des emblèmes à afficher : placards politiques illustrés de la fin du XVIe siècle

Discussion et pause

Les grands rhétoriqueurs

16h Adrian ARMSTRONG (Queen Mary University of London) : Jean Molinet et le visuel

16h30 Adeline DESBOIS-IENTILE (Sorbonne Université) : Jean Lemaire artiste en prose et en vers

Discussion

Fin du colloque

Entrée libre sur inscription obligatoire auprès de adelinelionetto@hotmail.com avant le 9 mars (pour des raisons de sécurité, un badge nominatif vous sera en effet remis)

Catherine de Médicis (1519-1589). Politique et art dans la France de la Renaissance

Dans le cadre de la célébration des 500 ans de Renaissance(s) en région Centre-Val de Loire, le Château royal de Blois et le Domaine de Chaumont-sur-Loire organisent un colloque international invitant à découvrir les recherches récentes qui renouvellent et élargissent l’état des connaissances sur Catherine de Médicis, son œuvre politique et culturelle.

Peu de reines ont marqué l’histoire de France comme Catherine de Médicis dont la présence à la cour et au sein du gouvernement a été d’une longévité exceptionnelle, débutant en 1533 sous le « beau XVIe siècle » pour s’achever à Blois en 1589, au coeur de la 8e guerre de religion. De simple bru de roi à reine, régente et reine mère, elle est à la fois un témoin et un acteur majeur en France et en Europe, au côté de cinq rois de France successifs : un destin exceptionnel qui alimentera les jugements des historiens, mais aussi la fameuse « légende noire » et l’imaginaire romanesque et cinématographique de la souveraine.

Mère de trois rois et de deux reines, régente et conseillère privilégiée de ses fils, Catherine de Médicis poursuit pendant plus de quarante ans une politique de tolérance qui se démarque par sa modernité. Durant toute sa vie, la reine est une figure controversée qui suscite des témoignages et des jugements marqués par la crise religieuse, la misogynie et la xénophobie.

Mécène, bâtisseuse, grande protectrice des arts et des lettres, elle participe au rayonnement culturel de son époque. Son activité architecturale autour de Paris et dans la vallée de la Loire, aussi bien dans les résidences royales comme Blois qu’à Chaumont puis Chenonceau, châteaux dont elle est propriétaire, ses commandes de dessins et de peintures, sa bibliothèque et les festivités et spectacles organisés par elle témoignent d’une implication hors du commun dans ce domaine.

Le colloque a pour objectif d’approfondir l’étude de la place de Catherine de Médicis dans la vie politique et culturelle de son temps, de faire émerger des sujets délaissés et de dégager de nouvelles perspectives de recherche. Près de 25 spécialistes, professeurs, conservateurs, chercheurs et doctorants en histoire et histoire de l’art venus de France, des États-Unis, d’Autriche et d’Australie, dresseront un portrait inédit de cette souveraine influente.

Germain Pilon, Monument funéraire d’Henri II et de Catherine de Médicis (abbaye de Saint-Denis), années 1570 (source : WGA).

Jeudi 21 novembre

Domaine de Chaumont-sur-Loire


9:00 Accueil
9:20 Ouverture du colloque
Christophe Degruelle, Président d’Agglopolys, (sous réserve)
Chantal Colleu-Dumond, Directrice du Domaine de Chaumont-sur-Loire
Élisabeth Latrémolière, Conservatrice en chef et directrice du château royal de Blois
9:40 Introduction
Guillaume Fonkenell, Musée national de la Renaissance Écouen
Caroline zum Kolk, Fondation Maison des Sciences de l’Homme Paris

Parenté et dynastie
Président de séance : Matthieu Gellard, Paris Sorbonne Université

10:00 – Mathieu Deldicque, Musée Condé Chantilly
Catherine de Médicis et son livre de portraits : enjeux artistiques, dynastiques et politiques
10:30 – Julia Heinemann, Université de Vienne, Autriche
Qu’est-ce qu’une reine mère ? Catherine de Médicis comme figure de parenté à travers sa correspondance avec ses enfants
11:00 – Pause
11:30 – Geneviève Bresc-Bautier, Musée du Louvre
Les monuments d’une “nouvelle Artemise” Quelques interrogations sur l’art funéraire
12:00 – Jean-François Labourdette, Université de Lille
La politique d’alliances dynastiques de Catherine de Médicis
12:30 – Intervention de François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire
12h45 – Déjeuner

Paraître
Présidente de séance : Luisa Capodieci, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

14:30 – Monique Chatenet, Sorbonne Université, Centre André Chastel
Catherine de Médicis vue par les diplomates italiens présents à la cour de France
15:00 – Alexandra Zvereva, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
“Royne qui de vertus passe Artemisie et celles du vieil temps” : Catherine de Médicis en portraits
15:30 – Sheila ffolliott, Université George Mason, États-Unis
Catherine de’ Medici and the Performativity of Portraits
16:00 – Pause

Savoir
Président de séance : Jérémie Foa, Aix-Marseille Université

16:30 – Maxence Hermant, Bibliothèque nationale de France
Les manuscrits de Catherine de Médicis
17:00 – Isabelle de Conihout, Christie’s Paris
Catherine de Médicis bibliophile ? Vingt ans de recherche et quelques découvertes

Vendredi 22 novembre

Château royal de Blois

9:00 Accueil des participants
Marc Gricourt, Maire de Blois et 1er Vice-président de la Région Centre-Val de Loire

Gouverner
Président de séance : Nicolas Le Roux, Université Paris XIII

9:30 – Damien Fontvieille, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
« Nostre bonne maistresse ». Le clan Bochetel, fidèles conseillers de Catherine de Médicis pendant les guerres de Religion
10:00 – Sylvie Daubresse, CNRS, Centre Roland Mousnier
Catherine de Médicis et le parlement de Paris
10:30 – Gautier Mingous, Université Lumière Lyon 2, LARHA
Catherine de Médicis et l’espionnage. Étude du système de renseignement royal dans la correspondance de la reine mère et de François de Mandelot (années 1570)
11:00 – Pause

Guerres civiles, guerres européennes
Présidente de séance : Penny Roberts, Warwick University, Royaume Uni

11:30 – Marcello Simonetta, The American University of Paris, Sciences Po Paris
Une Italienne à la cour de France entre alliances et guerres européennes (1531-1559)
12:00 – Sophie Tejedor, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
Catherine au seuil du temps des troubles : les stratégies de l’entrée royale de Chenonceau (31 mars 1560)
12:30 – Brian Sandberg, Northern Illinois University, États-Unis
Catherine de Médicis et le métier de pacificatrice
13:00 – Déjeuner

Récits et paraboles
Président de séance : Thierry Crépin-Leblond, Musée national de la Renaissance Écouen

14:30 – Caroline Trotot, Université Paris-Est Marne-la-Vallée
Catherine de Médicis, figure miroir des Mémoires de Marguerite de Valois
15:00 – Tracy Adams, University of Auckland, Nouvelle-Zélande
Catherine de Mécidis et la maîtresse royale
15:30 – Natalia Wawrzyniak, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
Catherine de Médicis comme mater dolorosa
16:00 – Pause
16:30 – Loïc Bienassis, Université de Tours, Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation
Un parfum de légende. Catherine de Médicis, de l’Eau de la reine aux gants de Frangipane
17:00 – Emmanuel Lurin, Sorbonne Université, Centre André Chastel
Catherine, nouvelle Artémise, et l’édifice monarchique : du bon usage de la métaphore architecturale dans l’œuvre d’Antoine Caron

Samedi 23 novembre

Château royal de Blois

9:00 Accueil des participants

Les lieux de la reine
Présidente de séance : Elisabeth Latrémolière, Château royal de Blois

9:30 – Stéphane Gomis, Université Clermont Auvergne
Catherine de Médicis et l’Auvergne
10:00 – Celia Condello, EVEHA, CIHAM
Entre logis et jardins : les commandes de Catherine de Médicis au château de Moulins (Allier)
10:30 – Etienne Faisant, INHA, Centre André Chastel
Que j’euse cet plésir le trover fayst » : les demeures de Catherine de Médicis
11:00 – Pause
11:30 – Jean Guillaume, Sorbonne Université, Centre André Chastel
Catherine de Médicis à Chenonceau : rêves et réalités

Clôture
12:00 – Table ronde
Luisa Capodieci, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Thierry Crépin-Leblond, Musée national de la Renaissance Écouen
Jérémy Foa, , Aix-Marseille Université
Matthieu Gellard, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
Nicolas Le Roux, Université Paris XIII
Penny Roberts, Warwick University, Royaume Uni
Guillaume Fonkenell, Musée national de la Renaissance Écouen
Caroline zum Kolk, Fondation Maison des Sciences de l’Homme
13:00 – Fin

Réservation
Accès libre sur réservation : contact chez chateaudeblois.fr
Renseignements : 02 54 90 33 32

Liens utiles
Site du château de Blois
Site du château de Chaumont

Conseil scientifique
Susan Broomhall, The University of Western Australia
Luisa Capodieci, Université Panthéon Sorbonne
Thierry Crépin-Leblond, Musée national de la Renaissance Écouen
Jérémie Foa, Aix-Marseille Université
Matthieu Gellard, Paris Sorbonne Université
Nicolas Le Roux, Université Paris XIII
Penny Roberts, Université de Warwick

Organisateurs
Guillaume Fonkenell, Musée de la Renaissance, Ecouen
Caroline zum Kolk, Fondation Maison des Sciences de l’Homme

 

Journées de lancement du programme de recherche interdisciplinaire “Renaissances. Mots et usages d’une catégorie historiographique”

13 mai 14h-18h Bât. Grappin Salle B 016 

14h : Accueil des participants – Café gourmand
14h30 : Présentation du programme de recherche par Véronique Ferrer, Mathilde Bernard, Nadia Cernogora et Mireille Séguy
15h15 : Conférence inaugurale: Philippe Hamon (Université Rennes 2) Présentée par Franck Collard Répondant : Boris Bove (Université Paris 8) Discussion

14 mai 9h15-12h30 Bât. Ricœur Salle L436
9h15-10h15 : Réunion de l’équipe (modalités de collaboration calendrier de travail/ projet éditorial)
Pause café

10h30-12h30 : Atelier de travail: Corpus et outils numériques

Animé par Mathieu de La Gorce, Laetitia Sansonetti et Corinne Manchio

Interventions d’Annick Farina(Université de Florence), Chiara Lastraioli (CESR- Tours), Julien Schuh(Université Paris Nanterre)

14 mai 14h30-18h Bât.Ricœur Salle L436

14h : Table ronde: Renaissances: périodisations, catégorisations

Animée par Jean-Louis Fournel et Florence Tanniou
Marianne Cojannot (Université Paris Nanterre), Marie-Dominique Couzinet (Université Panthéon-Sorbonne) – Estelle Doudet (Université de Lausanne) – Cédric Giraud (Université de Lorraine) – Rosanna Gorris (Université de Vérone) – Jean-Marie Le Gall (Université Panthéon-Sorbonne) – Matteo Residori (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3) – Jean-René Valette (Sorbonne Université)
Discussion
Conclusions par Christopher Lucken
Cocktail de clôture

Porté par une équipe de chercheurs de l’université Paris Nanterre et de l’université Paris 8, ce programme de recherche interdisciplinaire se propose d’interroger la construction et l’histoire, à l’échelle européenne, d’une catégorie historiographique dont la pertinence fait débat depuis le XIXe siècle et dont les usages variés révèlent des enjeux idéologiques et culturels majeurs. Fruit d’une collaboration entre plusieurs centres de recherche de littérature française, d’histoire, d’études romanes, anglophones et germaniques, il s’inscrit dans la troisième thématique prioritaire de l’université Paris Lumières, à savoir « Création, d’hier à demain : arts, patrimoine, humanités». L’équipe est composée d’historiens, de linguistes et de littéraires médiévistes et seiziémistes, néo-latinistes, italianisants, anglicistes, germanistes et hispanistes ; elle intègre des doctorants et de jeunes docteurs des deux universités.

Contact: renaissances.upl@gmail.com

Avec le soutien de Centre des Sciences des Littératures en langue Française – Paris Nanterre EA 1586 Centre d’Histoire Sociale et Culturelle de l’Occident – Paris Nanterre EA 1587 Centre de Recherches anglophones – Paris Nanterre EA 370 Études romanes – Paris Nanterre EA 369 Fablitt – Paris 8 EA 7322 Laboratoire d’Etudes Romanes – Paris 8 EA 4385 Les Mondes Allemands : histoire des idées et des représentations – Paris 8 EA 1577 Partenaires nationaux CEMA, Centre d’Études du Moyen Âge – Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle Labex COMOD/Université de Lyon Étude et éditions de textes médiévaux– Sorbonne Université LECEMO– Université Sorbonne nouvelle – Paris 3 Partenaires internationaux Université de Göttingen, Université de Louvain-La Neuve, Université de Madrid Complutense, Université de Warwick, Université de Vérone, Université de Naples Frédéric II, Université de Lausanne.

Les Villes des Marguerite : Marguerite de Navarre (1492-1549) & Marguerite de Valois (1553-1615)

Les Villes des Marguerite :

Marguerite de Navarre (1492-1549) & Marguerite de Valois (1553-1615)

Jacques Cellier, “L’Hôtel de ville de Paris”, années 1580, BnF (source : WGA).

Journée organisée par Romain Menini et Caroline Trotot à l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée (auditorium de la BU)

Dans la continuité des travaux récents menés par le laboratoire LISAA (Littérature, Savoirs et Arts – Université Paris-Est Marne-la-Vallée) sur la visibilité des créatrices, cette journée se consacre à deux écrivaines et femmes politiques majeures de la Renaissance française : les deux Marguerite, reines de Navarre au XVIe siècle, Marguerite  dite de Navarre (1492-1549) et Marguerite dite de Valois (1553-1615). Plus spécifiquement, la perspective choisie interroge la place des lieux urbains dans leurs œuvres et l’importance de leurs écrits pour connaître et comprendre les lieux urbains de la Renaissance. L’événement s’inscrit ainsi dans le projet impulsion « Cité des Dames » qui concerne les créatrices, les textes et les lieux urbains, et qui a été retenu par l’I-Site Future (Cité des Dames, Créatrices dans la cité / Cité des Dames: Female Creators in the City, dir. Caroline Trotot et Philippe Gambette).

Les œuvres des deux Marguerite se caractérisent par un rapport aux villes et à l’urbanité qui n’a jamais fait l’objet de recherches spécifiques, bien que la vie de cour à la Renaissance engage, dans son itinérance même, une appréhension de la cité – et des multiples cités – tout à fait particulière. Quels furent les relais citadins des deux écrivaines ? Comment ont-elles transformé les villes où elles ont vécu et où elles ont exercé un pouvoir ? Dans quelles villes leurs œuvres ont-elles été écrites, publiées et reçues ? De quels échos urbains leurs livres bruissent-ils ? Comment les autrices de la Renaissance lurent-elles – en tant que femmes et en tant qu’écrivaines – la ville, et comment choisirent-elles de la dire ? Quelles sont les images de la Cité fournies par leurs deux œuvres, à la fois exemplaires et singulières en l’une et l’autre moitié du xvie siècle ? Quelles images des villes qu’elles ont habitées faut-il restaurer pour permettre une juste réception de leurs œuvres au xxie siècle ? Et quelles traces ces villes gardent-elles de l’activité de ces femmes, dans leurs bâtiments, leurs archives, leurs bibliothèques ?

Les communications pourront concerner aussi bien des aspects liés à la représentation littéraire et artistique des villes, que des aspects historiques.

La journée est organisée à l’occasion du séjour de Scott Francis (Univ. Pennsylvania) comme professeur invité UPEM en 2019. Elle s’appuie sur la création récente par Scott Francis de la société Marguerite de Navarre/ Marguerite de Navarre Society https://margueritedenavarresociety.com/, témoignage de l’intérêt actuel pour le développement des études sur les textes de la reine, aux États-Unis et en France. Cette nouvelle action s’inscrit dans le sillage de celles qu’a menées Éliane Viennot autour de Marguerite de Valois http://www.elianeviennot.fr/Marguerite.html. Les étudiant.es du parcours de master Littérature Savoirs et Culture Numérique de l’UPEM sont associés à ce projet qui permet aussi de réfléchir au rôle des lieux virtuels contemporains et plus généralement des humanités numériques dans la construction et la diffusion de la connaissance des créatrices et des lieux dans lesquels elles ont œuvré.

Programme :

9h
Accueil et introduction de la journée

LES RÉSEAUX URBAINS DE MARGUERITE DE NAVARRE
Présidence : Giuliano MILANI

9h30
Nicole DUFOURNAUD (EHESS – CRH)
« À la recherche des “places” et châteaux de Marguerite d’Angoulême dans les sources historiques : quelques pistes de réflexion »

10h
Anne BOUTET (UPEM) et Stéphan GEONGET (CESR, Tours)
« Le réseau de Marguerite de Navarre après 1535, essai d’une cartographie urbaine »

11h
Pause

VILLES À L’OEUVRE
Présidence : Cathy YANDELL

11h15
Claudie MARTIN-ULRICH (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
« Les espaces urbains dans l’Heptaméron »

11h45
Caroline TROTOT (UPEM)
« Les réseaux des villes de Flandres dans les Mémoires de Marguerite de Valois »

12h45
Déjeuner

DES LIEUX URBAINS AUX ESPACES NUMÉRIQUES
Présidence : Carmen HUSTI

14h
Scott FRANCIS (University of Pennsylvania, invité UPEM)
« Le monde de l’Heptaméron : apports numériques »

14h30
Philippe GAMBETTE (UPEM)
« Outils d’alignement : la nouvelle 65 et ses différentes versions »

15h30
Pause

DE PARIS ET D’AUTRES VILLES : PRODUCTION, RÉCEPTION
Présidence : Michael SOUBBOTNIK

15h45
Romain MENINI (UPEM) et Olivier Pédeflous (CNRS – IRAMAT, Orléans)
« 1533 : d’un certain Miroir promené rue Saint-Jacques »

16h15
Isabelle GARNIER (Université Jean Moulin Lyon 3)
« Foyers de publication et espaces de rayonnement de Marguerite de Navarre : des cités et des dames »

16h45
François ROUGET (Queen’s University)
« Marguerite de Valois et la philosophie naturelle à l’Académie du Palais. Autour du manuscrit de Wormsley »

18h
Fin des travaux

Writing the Self in the Renaissance | L’Écriture de soi à la Renaissance

FISIER
Fédération Internationale des Sociétés et Instituts pour l’Étude de la Renaissance / International Federation of Societies and Institutes for the Study of the Renaissance
Annual Symposium

Writing the Self in the Renaissance | L’Écriture de soi à la Renaissance
Johns Hopkins University | 26-27 April 2019
Hosted and Sponsored by the Singleton Center for the Study of Pre-Modern Europe

Friday 26 April | Vendredi 26 Avril

GILMAN HALL 132

9:00am | Introduction

9:15am | Lecture | Conférence
ULLRICH LANGER (University of Madison-Wisconsin) There is No Self in Renaissance Lyric

10:45 | Break

11:00am | Panel Session 1 | Séance 1

Forms, genres and gender | Formes, genres et genre
SHANE BUTLER (JHU, Classics) | PETER KNOX (Case Western Reserve University) Humanist Perspectives on the Self
SHARON ACHINSTEIN (JHU, English) Gendering the Self

12:30pm | Lunch Break

MACKSEY SEMINAR ROOM, SPECIAL COLLECTIONS, SHERIDAN LIBRARIES

1:30pm | Panel Session 2 | Séance 2
Organized by Renaissances (CSLF), Université Paris Nanterre

The Religious Context | L’écriture de soi en contexte religieux
VERONIQUE FERRER (Université Paris Nanterre) L’exercice de soi dans l’écriture méditative
NADIA CERNOGORA Université Paris Nanterre) Les contradictions de l’écriture de soi dans la poésie religieuse française de l’automne de la Renaissance
MATHILDE BERNARD (Université Paris Nanterre) La construction de l’ethos de Jean Calvin à travers ses libelles
MATHIEU DE LA GORCE (Université Paris Nanterre) Qui est “je” dans le pseudo-éloge ? Le cas du Tableau des différends de la religion de Marnix de Sainte-Aldegonde

3:30pm | Break

4:00pm | Lecture | Conférence
PHILIPPE DESAN (University of Chicago) Moral Transgression and Exhibitionism in Montaigne

The lecture will include an exhibit of rare materials from JHU’s special collections. La conférence inclura une exposition de livres rares liés au sujet du colloque.

6:00 | FISIER Business Meeting | Assemblée Générale [GILMAN&HALL 479]

7:30pm | Dinner

Saturday 27 April | Samedi 27 Avril

GILMAN HALL 132

9:30am | Panel Session 4 | Séance 4

Interdisciplinary Approaches to Selfhood | Approches interdisciplinaire à l’écriture de soi
EUGENIO REFINI (JHU, GRLL) Staging the self : who sings what in early modern vocal music ?
STEPHEN CAMPBELL (JHU, Art History) Cellini, Michelangelo, and Embodied Selfhood

11:00am | Panel Session 5 | Séance 5
Organized by Société Canadienne d’études de la Renaissance

Travel literature and the self | L’écriture de soi dans le récit viatique
MARIE-CHRISTINE GOMEZ-GERAUD (Université Paris Nanterre) Les incertitudes du je voyageur. Quelle expression du sujet en première modernité dans le récit viatique ?
LUC VAILLANCOURT (Université du Québec à Chicoutimi), « Des Sauvages » de Champlain : ce que l’autre révèle de soi
CATHERINE BROUE (Université du Québec à Rimouski) Écriture de soi et dissidence : L’exploration du Mississippi (1678-1687) et sa mise en texte par Hennepin, Minet et Joutel

12:30pm | Lunch break

1:30pm | Panel Session 5 | Séance 5
Organized by Atelier XVIe siècle, Sorbonne University, Paris

L’écriture de soi et la question des genres | Forms and Genres
ANNE-PASCALE POUEY-MOUNOU (Sorbonne Université) Title TBA
CAROLINE TROTOT (Université Paris-Est Marne-la-Vallée) Les Mémoires de Marguerite de Valois, Figures littéraires de la représentation de soi dans le monde des derniers Valois
BLANDINE PERONA (Université de Valenciennes), Declamatio et représentation du sujet de Henri-Corneille Agrippa à Montaigne

Programme en PDF : https://warwick.ac.uk/fac/arts/ren/fisier/fisier_writingtheself_program.pdf

Les très riches heures de la chorégraphie au XVIe siècle : regards croisés

Les très riches heures de la chorégraphie au XVIe siècle : regards croisés

 Colloque international organisé par Gautier Amiel, Luisa Capodieci, Adeline Lionetto et Marie-Joëlle Louison-Lassablière

Vendredi 5 avril

 9h: Accueil des participants à l’Hôtel de Lauzun (17, quai d’Anjou, sur l’île-Saint-Louis)

 9h30 : Ouverture du colloque. Introduction par Gautier Amiel et Adeline Lionetto (Sorbonne Université)

 Le regard pédagogique ou l’enseignement de la danse :

 Modératrice : Adeline Lionetto

 10h : Marie Raulin (Université McGill, Montréal)

« Sur le bon pied : rhétorique des premiers traités français de danse et d’équitation »

10h30 : Marie-Joëlle Louison-Lassablière (IRHIM UMR CNRS 5317 Saint-Etienne)

« Antonius Arena ou l’œil du maître »

11h : Pause

11h15 : Matthieu Ferrand (Université de Grenoble-Alpes)

« La danse dans l’université parisienne au début du XVIe siècle »

12h15 : Discussion

12h30 déjeuner

La danse vue par les musiciens

 Modératrice : Adeline Lionetto

 14h : Cecilia Nocilli (Harvard University Center for Italian Renaissance Studies)

« Domenico da Piacenza and Fifteenth-Century Dance Music Theory: A New Musicological Approach »

14h30 : Stéphane Partiot (Université de Paris-Diderot)

« Présences de la danse dans les recueils de chansons de Bonfons et Rigaud (1548-1601) »

15h : Luc Vallat (Université de Berne)

« Mêler pour mieux vendre : les Six Gaillardes et six Pauanes avec Treze chãsons musicales parues chez Attaingnant »

15h30 : Discussion

16h : Pause

Le regard technique du chorégraphe et du danseur

Modérateur : Gautier Amiel

 16h30 : Hubert Hazebroucq (Chorégraphe, Compagnie ‘Les Corps Eloquents’ Paris)

« Mesures, passages, figures. A propos de quelques formes de composition à la Renaissance »

17h : Christine Grimaldi (Chorégraphe, Compagnie ‘Le Tracervatoire’ Bordeaux)

Démonstration avec son partenaire Jean-Charles de quelques danses de la Renaissance.

17h30 : Discussion

18h : Fin de la journée.

Samedi 6 avril

9h30 : Accueil des participants en Sorbonne, amphithéâtre Cauchy

La danse de la Renaissance vue par la postérité

Modératrice : Luisa Capodieci

 10h : Bénédicte Jarrasse (Sorbonne Université)

« La danse du XVIe siècle au prisme de l’historiographie des XVIIIe et XIXe siècles »

10h30 : Béatrice Pfister (Doctorante à l’Université de Sorbonne Nouvelle)

« Le livret du Ballet Comique de la Reine, ‘ce petit monument’ : enjeux du regard du lecteur à travers les siècles »

11h : pause

11h15 : Gerrit Berenike Heiter (Université de Vienne en Autriche)

« D’écrire et imprimer le ballet : entre ars memoria, propagation du ballet et plaisir de lecture »

11h45 : Concetta Cavallini (Université de Bari, Italie)

« Le lexique de la danse entre Italie et France dans la seconde moitié du XVIe siècle. Réflexions et pistes d’analyse »

12h15 : discussion

Le regard du censeur :

Modératrice : M.-J. Louison-Lassablière

 14h : Samuel Cuisinier-Delorme (Université de Clermont Auvergne)

« Regards de censeurs sur la danse et le danseur dans quelques traités moraux de la Renaissance anglaise »

14h30 : Matteo Leta (Université de la Sorbonne)

« ‘Car où sont ces sauts et danses lascives, là aussi est le diable’ : sorciers et démons dansants à la Renaissance »

15h : discussion

15h30 : Conclusion-synthèse (Fin du colloque vers 16h)

 

Inscription obligatoire : pour le 5 sur le site de l’IEA (https://www.paris-iea.fr/fr/), pour le 6 auprès de Gautier Amiel (gautier.amiel@yahoo.fr).