Base Scripta Manent

Publication de la base de données Scripta Manent

de Claire Sicard et Pascal Joubaud

Scripta Manent est une base de données conçue sous Heurist et rattachée aux Bibliothèques Virtuelles Humanistes (BVH-CESR, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Tours). Son premier but est d’indiquer qui parle à/de qui et comment dans les ouvrages imprimés en France entre 1530 et 1560.

Au moment de sa mise en ligne au printemps 2023, la base, dont l’enrichissement a vocation à se poursuivre, comporte déjà :

  • près de 2300 fiches personnes (auteurs, protecteurs, artistes, officiers royaux, imprimeurs, libraires, entourage des auteurs etc…) nourries par des informations extraites tant des textes traités que de documents d’archives et de références de bibliographie secondaire ;
  • plus de 400 œuvres (entendues au sens d’œuvres de l’esprit, c’est-à-dire indépendamment de leur expression sous la forme d’une manifestation concrète quelconque) actualisées par environ 800 éditions spécifiques dont le contenu, dépouillé et décrit, donne lieu à près de 2400 fiches textes indiquant en particulier qui y est mentionné, évoqué, célébré, critiqué ou à qui s’adresse, est dédiée la pièce, voire qui on y fait parler.Du côté du livre imprimé, les principaux apports de la base résident dans cette structuration, qui correspond aussi à la méthode de travail adoptée : dépouiller tout qui se rattache à une même œuvre. Cela permet en effet…

• de relier toutes les éditions d’une même œuvre, indépendamment de leurs potentielles variations de titre ou de contenu ;

• d’envisager un niveau fin de description que les catalogues de bibliothèques ne proposent pas, celui des textes – en particulier des pièces d’escorte – présents dans chaque édition.

Du côté des personnes, Scripta Manent permet d’envisager commodément tous les aspects du rapport au livre des individus considérés : à la fois, bien sûr, dans leur rôle d’auteur d’œuvre ou de pièce isolée, mais aussi d’éditeur scientifique, de personne mentionnée, de destinataire de textes etc.

La base offre ainsi une description des relations entre personnes – que ces relations soient réelles, prétendues, espérées ou mises en scène – dans les livres et textes fichés. Pour chacun, auteur ou non, on pourra ainsi savoir très facilement dans quelles éditions figurent des textes d’eux ou parlant d’eux. L’exemple de la fiche « François Habert » infra, peut donner une première idée de la façon dont ces données sont présentées.

Scripta Manent est par ailleurs pensée pour être interropérable, non
seulement avec différentes productions des BVH (numérisations, corpus TEI Epistemon, bases de données Bibliotheques Françoises de La Croix du Maine ou BaTyr), mais aussi avec les principaux référentiels d’autorités (notamment Data BnF ou VIAF pour les personnes, USTC ou BP16 pour les imprimés) voire avec d’autres bases de données dont elle peut être considérée comme le complément (Base Jonas de l’IRHT, Réseau Poetes XVI de Florence Bonifay etc.).

La base et ses différents moteurs de recherche ont été conçus pour être d’un usage aisé, au moins dans leurs fonctionnalités de base. Néanmoins Claire Sicard et Pascal Joubaud envisagent de proposer des ateliers de manipulation du site, en présence ou à distance. Si vous souhaitez participer à l’une de ces rencontres, merci de bien vouloir l’indiquer en passant par le formulaire de contact, situé dans le menu « Colophon ».

Télécharger la présentation de la base.



Citer ce billet
Sandra Provini (2023, 7 juillet). Base Scripta Manent. SFDES. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u1ju