Pourquoi traduire ? La traduction et ses enjeux de l’Antiquité à l’âge classique

 

Colloque international

« Pourquoi traduire ? La traduction et ses enjeux de l’Antiquité gréco-romaine à l’âge classique »

 

Université de Strasbourg,
14-16 novembre 2022
MISHA, salle des conférences organisateurs : Frédéric Chapot, Béatrice Guion, Agnès Molinier Arbo et Jean-Luc Vix

 

LUNDI 14 NOVEMBRE

8h30
Accueil des participants

8h45
Allocutions d’ouverture
Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg
Jean-Paul Meyer, doyen de la Faculté des Lettres

SESSION 1 – DU GREC AU LATIN : LES ENJEUX DE LA TRADUCTION

Président de séance : Jean-Luc Vix

9h15-9h55
Marie-Rose Guelfucci (Université de Bourgogne Franche-Comté)
« Pourquoi (re)traduire Polybe ? Les traductions des Histoires et leurs enjeux »

9h55-10h35
Chiara Carsana (Université de Pavie) et Maria Teresa Schettino (Université de Haute Alsace)
« Il lessico della politica : traduzioni e risemantizzazioni tra Greco e Latino »

10H35-10H50 PAUSE

10h50-11h30
Cécile Merckel (Université de Strasbourg) « Traduire la Nature : les enjeux de la traduction des sources grecques dans les Questions naturelles de Sénèque »

11h30-12h10
Jonathan Thiessen (Université de Strasbourg)
« Pourquoi ne pas traduire ? La terminologie grecque de l’Institution oratoire »

12h10-12h50
Marie-Laure Freyburger (Université de Haute Alsace)
« Du latin au grec et du grec au latin : histoire d’une Histoire romaine de Dion Cassius »

 

SESSION 2 – ENJEUX RELIGIEUX

2 – 1 – TRADUIRE LE TEXTE SACRÉ

Président de séance : Bruno Rochette

14h30-15h10

Eberhard Bons (Université de Strasbourg) « Comment traduire un livre biblique en grec et en latin ? Quelques exemples de traductions littérales et de traductions libres dans la Septante, la Vieille Latine et la Vulgate du livre d’Amos »

15h10-15h50
Marie Frey Rébeillé-Borgella (Institut des Sources Chrétiennes)
« Littéralisme et écarts dans la révision de la traduction du canon hébraïque par Jérôme de Stridon : les emplois de uocare et de ses préverbes »

15h50-16h30
Daniela Scialabba (Pontifical Biblical Institute of Rome)
« Les deux versions latines de Jérôme du Psaume 33 (32) »

16H30-16H45 PAUSE

2 – 2 – L’HISTOIRE ECCLÉSIASTIQUE

Président de séance : Eberhard Bons

16h45-17h25

Bruno Rochette (Université de Liège) « Jérôme et la praefatio du Chronicon »

17h25-18h05
Laetitia Ciccolini (Sorbonne Université)
« Rufin traducteur et adaptateur : le point de vue des paratextes »

 

MARDI 15 NOVEMBRE

2 – 3 – FLAVIUS JOSÈPHE : TRADUCTIONS ET ADAPTATIONS Présidente de séance : Agnès Molinier Arbo

9h00-9h40
Serge Bardet (Université d’Évry)
« Traduire ou ne pas traduire les vocables hébraïques et araméens pour le lecteur grec : Flavius Josèphe entre stratégie et négligence?»

9h40-10h20
Carson Bay (Université de Berne)
« From Josephus to Pseudo-Hegesippus: Toward a Theory of Translation between the Greek Bellum Judaicum and the Latin De Excidio Hierosolymitano »

10h20-11h
Anthony Ellis et Lena Tröger (Université de Berne)
« De l’haeresis à l’hérésie. La traduction des “écoles judéennes” de Josèphe dans la culture latine chrétienne »

11H-11H15 PAUSE

 

SESSION 3 : LANGUES ANCIENNES, LANGUES VERNACULAIRES : LA TRA- DUCTION DANS L’EUROPE MÉDIÉVALE ET RENAISSANTE

3 – 1 – TRADUIRE LA FICTION
ET LA POÉSIE
Présidente de séance : Virginie Leroux 11h15-11h55

Olivier Szerwiniack (Université de Picardie-Jules Verne)
« La traduction du De excidio Troiae de Darès en irlandais médiéval»

11h55-12h35
Juliette Prudhomme (Université de Strasbourg)
« Jacques de Billy, un poète humaniste traducteur de la poésie de Grégoire de Nazianze »

14h30-15h10
Marie Jeannot-Tirole (Université de Strasbourg)
« Érasme et Anselmo, traducteurs d’Euripide ou poètes ? »

15h10-15h50
Anne Morvan (Université de Nantes)
« Cassandre de la variante à la redéfini- tion. La traduction latine de la scène de Cassandre des Troyennes d’Euripide parÆmilius Portus (1597) »

15H50-16H10 PAUSE

3 – 2 – TRADUCTION ET TRANSMISSION DES SAVOIRS

Présidentde séance : Étienne Wolff

16h10-16h50
Marina Díaz Marcos (Université de Castilla-La Mancha)
« Las traducciones de Gerardo de Cremona como vía de acceso a la Medicina grecolatina en el siglo XII »

16h50-17h30
Maria Teresa Santamaría Hernández (Université de Castilla-La Mancha)
« De la traducción medieval a la Medici- na moderna : el Humanismo renacentis- ta frente a Gerardo de Cremona »

 

MERCREDI 16 NOVEMBRE

9h-9h40
Constantin Raïos (Université de Toulouse)
« Juan de Mariana, traducteur d’Ælius Aristide »

9h40-10h20
Aurore Facchinetti (Université de Strasbourg)
« Réinventer la Rome antique en retraduisant les Anciens au XVIe siècle »

10H20-10H35 PAUSE

3 – 3 – TRADUCTIONS ET RÉTROTRADUCTIONS DES MODERNES Présidente de séance : Laetitia Ciccolini

10h35-11h05
Étienne Wolff (Université Paris Nanterre) « Les traductions des Adages d’Érasme au XVIe siècle : l’exemple de la traduction italienne de 1550 »

11h05-11h45
Virginie Leroux (École Pratique des Hautes Études)
« Pourquoi traduire en latin des œuvres françaises à la Renaissance ? Quelques études de cas »

11h45-12h30
Béatrice Guion (Université de Stras- bourg)
« Traduire les Anciens à l’âge classique : pourquoi, pour qui ? »

12h30-12h45 Conclusions

Progamme à télécharger Ici.



Citer ce billet
Estelle Leutrat (2022, 1 novembre). Pourquoi traduire ? La traduction et ses enjeux de l’Antiquité à l’âge classique. SFDES. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u1i8