l’âge d’or de la renaissance portugaise, musée du Louvre (derniers jours)

Pour la première fois, les visiteurs du Louvre sont invités à découvrir l’art raffiné et merveilleusement exécuté des peintres actifs à Lisbonne au Portugal dans la première moitié du 16e siècle.

Avec le mécénat des rois Manuel Ier (1495-1521) et Jean III (1521-1557) qui s’entourent de peintres de cour et commandent de nombreux retables, la peinture portugaise connaît alors un âge d’or.

À Lisbonne, capitale du royaume tournée vers l’océan, l’arrivée de peintres flamands infléchit l’histoire de la peinture européenne. Après les premiers feux de Nuno Gonçalves (actif à partir de 1450 et avant 1492), les ateliers lisboètes, fédérés autour de Jorge Afonso (actif entre 1504 et 1540), adoptent une nouvelle manière de peindre, fondée sur une parfaite maîtrise de la technique à l’huile.

Ces peintres conjuguent des paysages bleutés empreints de poésie, des tissus et des accessoires précieux, des détails d’architectures raffinées à un sens aigu et parfois cocasse de l’observation et de la narration, opérant une synthèse très originale entre les inventions picturales de la Renaissance flamande et italienne et la culture portugaise.

COMMISSAIRES

Charlotte Chastel-Rousseau, conservatrice du département des Peintures du musée du Louvre, et Joaquim Oliveira Caetano, directeur du Museu Nacional de Arte Antiga de Lisbonne.

Lien vers le site du musée du Louvre.



Citer ce billet
Estelle Leutrat (2022, 2 octobre). l’âge d’or de la renaissance portugaise, musée du Louvre (derniers jours). SFDES. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u1hy