Pierre de L’Estoile, Journal du règne de Henri IV. Tome 4, 1599-1603

Pierre de L’ESTOILE

Journal du règne de Henri IV.

Tome 4, 1599-1603

 

 

 

Pierre de L’ESTOILE, Journal du règne de Henri IV. Tome 4, 1599-1603, édité par Marie-Madeleine Fragonard et Nancy Oddo, sous la direction de Gilbert Schrenck, accompagné d’un glossaire de Volker Mecking.Genève, Droz, 2020, 624p. (coll. « Textes littéraires français »).

            Marie-Madeleine Fragonard et Nancy Oddo offrent dans la collection des textes littéraires français le tome IV des mémoires-journaux du règne d’Henri IV rédigés par Pierre de l’Estoile. Le texte retranscrit la seconde partie du manuscrit 13720 de la BNF et le début du manuscrit 1117 de la bibliothèque de Troyes. Les années 1599-1603 sont une période qui voit arriver la conclusion de la guerre avec l’Espagne (1598), la signature d’un nouvel édit réglant la coexistence entre huguenots et catholiques (1598), le mariage entre Henri IV et Marie de Médicis (1600) et Paix avec la Savoie (1601). La politique extérieure s’estompe quelque peu, laissant à Pierre de L’Estoile l’occasion de s’attarder sur les intrigues de la Cour : naissances, mariages mais aussi morts étranges ou prodiges. Ces quatre années qui voient revenir des moments de paix et une naissance royale sont tout de même encadrées par la religion. Ainsi, l’année 1599 s’ouvre sur le moment où l’édit de Nantes est porté au Parlement (le 2 janvier 1599) et se termine par des remontrances faites par le Roi aux Parlementaires, au sujet des Jésuites. La chronique proposée ici inclut des documents historiques précieux, comme par exemple, des rapports royaux ou une lettre du Plessis-Mornay.
            L’édition procurée par Marie-Madeleine Fragonard et Nancy Oddo apporte également de nombreux documents inédits, des mises à jour bibliographiques et biographiques. L’ouvrage est accompagné d’un index nominum, d’un riche lexique, précisant les premières occurrences des termes apparus dans la langue de Pierre de l’Estoile ainsi que les emprunts lexicaux aux autres langues européennes, enfin d’un glossaire très complet (p. 439-567) rédigé par Volker Mecking.
Rebecca Legrand