Catherine de Médicis (1519-1589). Politique et art dans la France de la Renaissance

Dans le cadre de la célébration des 500 ans de Renaissance(s) en région Centre-Val de Loire, le Château royal de Blois et le Domaine de Chaumont-sur-Loire organisent un colloque international invitant à découvrir les recherches récentes qui renouvellent et élargissent l’état des connaissances sur Catherine de Médicis, son œuvre politique et culturelle.

Peu de reines ont marqué l’histoire de France comme Catherine de Médicis dont la présence à la cour et au sein du gouvernement a été d’une longévité exceptionnelle, débutant en 1533 sous le « beau XVIe siècle » pour s’achever à Blois en 1589, au coeur de la 8e guerre de religion. De simple bru de roi à reine, régente et reine mère, elle est à la fois un témoin et un acteur majeur en France et en Europe, au côté de cinq rois de France successifs : un destin exceptionnel qui alimentera les jugements des historiens, mais aussi la fameuse « légende noire » et l’imaginaire romanesque et cinématographique de la souveraine.

Mère de trois rois et de deux reines, régente et conseillère privilégiée de ses fils, Catherine de Médicis poursuit pendant plus de quarante ans une politique de tolérance qui se démarque par sa modernité. Durant toute sa vie, la reine est une figure controversée qui suscite des témoignages et des jugements marqués par la crise religieuse, la misogynie et la xénophobie.

Mécène, bâtisseuse, grande protectrice des arts et des lettres, elle participe au rayonnement culturel de son époque. Son activité architecturale autour de Paris et dans la vallée de la Loire, aussi bien dans les résidences royales comme Blois qu’à Chaumont puis Chenonceau, châteaux dont elle est propriétaire, ses commandes de dessins et de peintures, sa bibliothèque et les festivités et spectacles organisés par elle témoignent d’une implication hors du commun dans ce domaine.

Le colloque a pour objectif d’approfondir l’étude de la place de Catherine de Médicis dans la vie politique et culturelle de son temps, de faire émerger des sujets délaissés et de dégager de nouvelles perspectives de recherche. Près de 25 spécialistes, professeurs, conservateurs, chercheurs et doctorants en histoire et histoire de l’art venus de France, des États-Unis, d’Autriche et d’Australie, dresseront un portrait inédit de cette souveraine influente.

Germain Pilon, Monument funéraire d’Henri II et de Catherine de Médicis (abbaye de Saint-Denis), années 1570 (source : WGA).

Jeudi 21 novembre

Domaine de Chaumont-sur-Loire


9:00 Accueil
9:20 Ouverture du colloque
Christophe Degruelle, Président d’Agglopolys, (sous réserve)
Chantal Colleu-Dumond, Directrice du Domaine de Chaumont-sur-Loire
Élisabeth Latrémolière, Conservatrice en chef et directrice du château royal de Blois
9:40 Introduction
Guillaume Fonkenell, Musée national de la Renaissance Écouen
Caroline zum Kolk, Fondation Maison des Sciences de l’Homme Paris

Parenté et dynastie
Président de séance : Matthieu Gellard, Paris Sorbonne Université

10:00 – Mathieu Deldicque, Musée Condé Chantilly
Catherine de Médicis et son livre de portraits : enjeux artistiques, dynastiques et politiques
10:30 – Julia Heinemann, Université de Vienne, Autriche
Qu’est-ce qu’une reine mère ? Catherine de Médicis comme figure de parenté à travers sa correspondance avec ses enfants
11:00 – Pause
11:30 – Geneviève Bresc-Bautier, Musée du Louvre
Les monuments d’une “nouvelle Artemise” Quelques interrogations sur l’art funéraire
12:00 – Jean-François Labourdette, Université de Lille
La politique d’alliances dynastiques de Catherine de Médicis
12:30 – Intervention de François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire
12h45 – Déjeuner

Paraître
Présidente de séance : Luisa Capodieci, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

14:30 – Monique Chatenet, Sorbonne Université, Centre André Chastel
Catherine de Médicis vue par les diplomates italiens présents à la cour de France
15:00 – Alexandra Zvereva, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
“Royne qui de vertus passe Artemisie et celles du vieil temps” : Catherine de Médicis en portraits
15:30 – Sheila ffolliott, Université George Mason, États-Unis
Catherine de’ Medici and the Performativity of Portraits
16:00 – Pause

Savoir
Président de séance : Jérémie Foa, Aix-Marseille Université

16:30 – Maxence Hermant, Bibliothèque nationale de France
Les manuscrits de Catherine de Médicis
17:00 – Isabelle de Conihout, Christie’s Paris
Catherine de Médicis bibliophile ? Vingt ans de recherche et quelques découvertes

Vendredi 22 novembre

Château royal de Blois

9:00 Accueil des participants
Marc Gricourt, Maire de Blois et 1er Vice-président de la Région Centre-Val de Loire

Gouverner
Président de séance : Nicolas Le Roux, Université Paris XIII

9:30 – Damien Fontvieille, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
« Nostre bonne maistresse ». Le clan Bochetel, fidèles conseillers de Catherine de Médicis pendant les guerres de Religion
10:00 – Sylvie Daubresse, CNRS, Centre Roland Mousnier
Catherine de Médicis et le parlement de Paris
10:30 – Gautier Mingous, Université Lumière Lyon 2, LARHA
Catherine de Médicis et l’espionnage. Étude du système de renseignement royal dans la correspondance de la reine mère et de François de Mandelot (années 1570)
11:00 – Pause

Guerres civiles, guerres européennes
Présidente de séance : Penny Roberts, Warwick University, Royaume Uni

11:30 – Marcello Simonetta, The American University of Paris, Sciences Po Paris
Une Italienne à la cour de France entre alliances et guerres européennes (1531-1559)
12:00 – Sophie Tejedor, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
Catherine au seuil du temps des troubles : les stratégies de l’entrée royale de Chenonceau (31 mars 1560)
12:30 – Brian Sandberg, Northern Illinois University, États-Unis
Catherine de Médicis et le métier de pacificatrice
13:00 – Déjeuner

Récits et paraboles
Président de séance : Thierry Crépin-Leblond, Musée national de la Renaissance Écouen

14:30 – Caroline Trotot, Université Paris-Est Marne-la-Vallée
Catherine de Médicis, figure miroir des Mémoires de Marguerite de Valois
15:00 – Tracy Adams, University of Auckland, Nouvelle-Zélande
Catherine de Mécidis et la maîtresse royale
15:30 – Natalia Wawrzyniak, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
Catherine de Médicis comme mater dolorosa
16:00 – Pause
16:30 – Loïc Bienassis, Université de Tours, Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation
Un parfum de légende. Catherine de Médicis, de l’Eau de la reine aux gants de Frangipane
17:00 – Emmanuel Lurin, Sorbonne Université, Centre André Chastel
Catherine, nouvelle Artémise, et l’édifice monarchique : du bon usage de la métaphore architecturale dans l’œuvre d’Antoine Caron

Samedi 23 novembre

Château royal de Blois

9:00 Accueil des participants

Les lieux de la reine
Présidente de séance : Elisabeth Latrémolière, Château royal de Blois

9:30 – Stéphane Gomis, Université Clermont Auvergne
Catherine de Médicis et l’Auvergne
10:00 – Celia Condello, EVEHA, CIHAM
Entre logis et jardins : les commandes de Catherine de Médicis au château de Moulins (Allier)
10:30 – Etienne Faisant, INHA, Centre André Chastel
Que j’euse cet plésir le trover fayst » : les demeures de Catherine de Médicis
11:00 – Pause
11:30 – Jean Guillaume, Sorbonne Université, Centre André Chastel
Catherine de Médicis à Chenonceau : rêves et réalités

Clôture
12:00 – Table ronde
Luisa Capodieci, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Thierry Crépin-Leblond, Musée national de la Renaissance Écouen
Jérémy Foa, , Aix-Marseille Université
Matthieu Gellard, Sorbonne Université, Centre Roland Mousnier
Nicolas Le Roux, Université Paris XIII
Penny Roberts, Warwick University, Royaume Uni
Guillaume Fonkenell, Musée national de la Renaissance Écouen
Caroline zum Kolk, Fondation Maison des Sciences de l’Homme
13:00 – Fin

Réservation
Accès libre sur réservation : contact chez chateaudeblois.fr
Renseignements : 02 54 90 33 32

Liens utiles
Site du château de Blois
Site du château de Chaumont

Conseil scientifique
Susan Broomhall, The University of Western Australia
Luisa Capodieci, Université Panthéon Sorbonne
Thierry Crépin-Leblond, Musée national de la Renaissance Écouen
Jérémie Foa, Aix-Marseille Université
Matthieu Gellard, Paris Sorbonne Université
Nicolas Le Roux, Université Paris XIII
Penny Roberts, Université de Warwick

Organisateurs
Guillaume Fonkenell, Musée de la Renaissance, Ecouen
Caroline zum Kolk, Fondation Maison des Sciences de l’Homme