Orients typographiques. Imprimer les langues orientales XVIe-XIXe s., Paris, 12-15 décembre

Orients typographiques. Imprimer les langues orientales, entre Europe(s) et Orient(s), XVIe-XIXe siècle

 

12-15 décembre 2023, Paris (EFEO, IEA, Université Paris Cité)

 

 

Ce colloque international réunit des chercheuses et chercheurs – historien.ne.s, typographes, linguistes… – dont les travaux portent sur la manière dont les langues orientales ont été imprimées, en divers lieux, entre le XVIe et le XIXe siècle, et sur les enjeux techniques, sociaux, politiques ou culturels de ces pratiques.

Trois thèmes principaux, bien que non exclusifs, pourront guider les réflexions. Le premier concerne les mobilités techniques. Les techniques (xylographie, typographie, lithographie, monotype, linotype…) sont en effet « traduites », c’est-à-dire acclimatées et donc transformées, en fonction des contextes. Or, selon les points de vue, qu’est-ce qui constitue une « bonne » écriture orientale imprimée et quels gestes ont présidé à sa réalisation ? Comment les acteurs du monde de l’écrit, qu’il soit manuscrit ou imprimé, pouvaient-ils, ou non, dialoguer ? Concernant la typographie, comment les poinçons (ou types), avec leurs exigences techniques et leurs spécificités (la diversité des caractères en chinois, les ligatures en arabe ou en persan, les points ou accents à associer à certaines lettres…), ont pu circuler et être réadaptés en différents lieux, parfois sur le temps long ?

Accompagnant ce matériel typographique, les acteurs susceptibles de le mettre en branle ont également circulé. Il s’agira d’aborder les ateliers typographiques et les projets éditoriaux qu’ils lancent comme de véritables entreprises collectives et collaboratives impliquant une grande variété d’acteurs aux identités sociales diverses et fluides. L’observatoire que constituent les ateliers d’imprimerie fait ressortir le rôle essentiel des praticiens et des « techniciens » dans l’élaboration des savoirs linguistiques. L’étude de ces ateliers permet d’explorer la matérialité des écrits orientalistes afin de reconstituer leurs processus de fabrication, d’envisager la manipulation effective des langues à travers leurs écritures et leurs caractères. Les imprimeries apparaissent, par conséquent, comme de véritables « lieux de savoir », où interagissent, entre collaboration et tensions, philologues, imprimeurs, graveurs, compositeurs, interprètes, correcteurs…

Enfin, nous tenterons, au cours du colloque, d’affiner la géographie de ces ateliers spécialisés dans les impressions en langues orientales en insistant sur l’importance et les effets des localisations, entre l’Europe et l’Orient : le rôle des ports et de leurs communautés diasporiques ; ou encore l’importance des métropoles, et de leur cosmopolitisme aux contours fluctuants… La définition même de ce que sont, dans ces contextes variés, les « langues orientales » – et l’« Orient » lui-même ? – peut être interrogée à partir des ateliers et de leur organisation : se limitent-elles parfois aux langues « bibliques », avec des périmètres variables ? Englobent-elles sinon toutes les langues non européennes, ou plutôt toutes celles en caractères « non latins » ? Finalement, cette topographie de la typographie orientale permet-elle de repenser la géographie des « orientalismes » ? A l’échelle locale, d’une part, les ateliers sont reliés à d’autres lieux et institutions à prendre en considération. À l’échelle globale, les différents centres d’impression, en Europe ou en Orient, collaborent ou se concurrencent : peut-on, par exemple, parler d’un impérialisme typographique et quels en ont été les contours selon les contextes ?

Comité d’organisation :

Michela Bussotti (EFEO) ; Margherita Farina (CNRS/Université Paris Cité); Fabien Simon (Université Paris Cité)

Contact

fabien.simon@hotmail.fr

Un lien zoom sera disponible sur demande pour suivre le colloque à distance

Inscription obligatoire uniquement pour la journée du 13 décembre 2023 à l’IEA de Paris

Programme à consulter Ici.

Lien vers le site de l’ANR Indes linguistiques.



Citer ce billet
Estelle Leutrat (2023, 2 décembre). Orients typographiques. Imprimer les langues orientales XVIe-XIXe s., Paris, 12-15 décembre. SFDES. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u1ks