Les Oeuvres (1579) de Du Bartas

Guillaume Du BARTAS

Les Œuvres (1579)

Édité par Denis BJAÏ, François ROUGET
Genève, Droz, collection Textes Littéraires Français, 2018.
Guillaume de Saluste Du Bartas (1544-1590) est l’auteur d’un chef-d’œuvre, La Sepmaine, qui connut un succès retentissant en Europe dès sa parution en 1578. Peu avant, il avait réuni ses premiers essais poétiques dans un recueil qu’il intitula La Muse Chrestiene (Bordeaux, Simon Millanges, 1574) et qu’il dédia à Marguerite de Valois, épouse d’Henri de Navarre. Elle contenait La Judit, Le Triomfe de la Foy, L’Uranie et quelques sonnets dédiés à ses amis. Profitant du succès éditorial de La Sepmaine, Du Bartas et/ou ses libraires en firent la « premiere partie » des Œuvres qui parut en 1579. Les Œuvres – reproduites ici d’après l’édition de Barthélemy Gomet à Blois – présentent une jolie diversité littéraire et une grande cohérence thématique. Du Bartas s’y révèle maître de son talent dans l’adaptation de la Bible et la réforme du manifeste poétique de la Pléiade. Il parvient avec bonheur à exploiter quatre formes du lyrisme en autant de genres poétiques (l’épopée, l’hymne, le triomphe et l’entrée), dans les registres religieux et profane. S’il accorde sa préférence au premier, il montre aussi qu’il a su faire siens les procédés rhétoriques du second. Chacun à sa façon, les quatre poèmes du livre proclament l’ambition du poète de se distinguer de ses prédécesseurs, quitte à bousculer les usages et les attentes de son public.