Visages singuliers du Plutarque humaniste

Olivier Guerrier, Visages singuliers du Plutarque humaniste. Autour d’Amyot et de la réception des Moralia et des Vies à la Renaissance, Paris, Les Belles Lettres, 2023, 480 pages.

La traduction par Amyot des Vies des hommes illustres et des Moralia de Plutarque est au coeur de cette enquête qui entend mettre en évidence les « visages singuliers » prêtés par la Renaissance à la somme de l’auteur grec.

Après avoir donné un aperçu du sort de l’oeuvre de Plutarque dans le monde antique puis de sa première réception moderne, Olivier Guerrier étudie d’abord le parcours et l’entreprise du célèbre traducteur, avant de voir les métamorphoses de son oeuvre, tant du point de vue éditorial, en France et au-delà, que de celui de son assimilation par un auteur particulier comme Montaigne.

Dans un second temps, son enquête institue le travail d’Amyot en jalon de la fortune que l’humanisme français et européen réserve à des opuscules, des thèmes ou des motifs propres aux ouvrages du sage de Chéronée, Moralia en particulier, en montrant la dimension orthodoxe tout autant que la part subversive et féconde de cette lecture.

Le Plutarque humaniste se révèle ainsi cardinal dans certains des grands débats intellectuels qui traversent cette période spécifique, comme dans l’histoire des formes et leur évolution.

Voir la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur.



Citer ce billet
Sandra Provini (2023, 12 juillet). Visages singuliers du Plutarque humaniste. SFDES. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u1jx