André de Rivaudeau, Aman, Tragedie saincte

André de Rivaudeau, Aman, Tragedie saincte, tirée du VII. chapitre d’Esther, livre de la saincte Bible, édition critique de Nicolas Le Cadet, Paris, Classiques Garnier, coll. Bibliothèque du théâtre français n° 98, 2023.

Aman (1566) d’André de Rivaudeau est la première tragédie en français sur l’histoire d’Esther, de Mardochée et du cruel vizir éponyme. C’est aussi la première tragédie en français à combiner un argument édifiant, tiré de la « Saincte Bible », avec la forme tragique héritée de l’Antiquité. Dédiée à Jeanne d’Albret, la reine réformée de Navarre, la pièce suggère un parallèle entre la situation des protestants persécutés en France et celle des Juifs exilés dans les provinces de l’empire perse, sous le règne d’Assuérus – une minorité religieuse menacée de destruction complète et doutant jusqu’au dernier moment de son élection.

Voir la table des matières sur le site de l’éditeur.



Citer ce billet
Sandra Provini (2023, 29 mars). André de Rivaudeau, Aman, Tragedie saincte. SFDES. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u1j3