Rubens. The Henri IV Series (Corpus Rubenianum Ludwig Burchard, Part XIV, 2)

Alexis Merle du Bourg, Rubens. The Henri IV Series (Corpus Rubenianum Ludwig Burchard, Part XIV, 2), traduit du français par Jane MacAvock et Abigail Newman, London, Harvey Miller/Turnhout, Brepols 2017, 483 p., ill. n/b.

En 1622, Rubens arrive à Paris pour réaliser les décors des deux galeries parallèles construites par Marie de Médicis dans le Palais du Luxembourg. Le contrat précise qu’il devra peindre dans la première « les histoires de la vie très illustre et gestes héroïques » de la reine, tandis que la seconde sera destinée à « toutes les batailles du deffunct Roy Henry le Grand, les rencontres qu’il a faictes, ses combatz, prises et sièges de villes avec les triomphes des[dites] victoires en la façon des triomphes des Romains ».

Trois ans plus tard, le peintre achève les vingt-quatre toiles de la galerie Ouest dédiées à la reine veuve (aujourd’hui au Louvre), mais la décoration de la galerie Est va rester à l’état de projet : Marie de Médicis et son entourage ne s’intéressent plus à sa réalisation et Rubens accomplit de nombreux voyages diplomatiques. Les travaux ralentissent. La « Journée des Dupes » et l’exil de la reine mère en 1631 marquent leur arrêt définitif.

Cette grande entreprise et ses acteurs prestigieux font l’objet de l’ouvrage d’Alexis Merle du Bourg, spécialiste de Rubens. L’auteur analyse les esquisses préparatoires du peintre, étudie le contexte historique et artistique et mène une enquête sur l’iconographie et la signification de la Galerie Henri IV. Il examine les sources, le programme et la configuration de la galerie en replaçant les compositions picturales dans la carrière de l’artiste. Une proposition d’interprétation du cycle conclut son étude.

Le volume comprend un catalogue raisonné des ébauches à l’huile de Rubens, ainsi que des appendices documentaires avec une table comparative des cycles peints et sculptés célébrant Henri IV en France et en Italie, y compris les épisodes qui ornent l’épée cérémoniale du roi (Paris, musée de l’Armée). De nombreuses images de belle qualité illustrent le propos de l’auteur.

Ce livre est la seconde partie du volume XIV du Corpus Rubenianum Ludwig Burchard – The Maria de’ Medici and Henri IV Series – dédié aux deux galeries du Luxembourg.